A tout nouveau joueur potentiel, le forum est inactif depuis plusieurs années. Si vous êtes un ancien nostalgique, passez dire bonjour à la taverne !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ambassade de Navdân

Aller en bas 
AuteurMessage
Zénore

avatar

Nombre de messages : 40

MessageSujet: Ambassade de Navdân   Mer 16 Juil 2008 - 14:40

Les dignitaires de Navdân, en vertu de leur richesse, ont toujours été orgueilleux et on toujours versé dans le luxe ostentatoire. Tous les grands bâtiments de la ville ne font pas exception à la règle, et le palais en est l’exemple le plus flagrant. Le bâtiment central est une immense tour ronde surmontée d’une large coupole toute d’ors, de cuivres et de nervures de plomb. L’aile ouest est un casernement pour les troupes gardant le palais, et l’aile nord constitue l’ambassade.

Arcades, coupoles, bassins et jardins luxuriants intriqués en un subtil bordel, l’ambassade est faite pour éblouir. On entre par une grande porte d’ébène frappée d’un prométhéen disque de cuivre, le soleil de Navdân. On accède ainsi dans la salle d’audience, faite pour éclabousser les mirettes du rustre étranger. Marbres blancs, roses, noirs et cuivres rutilants, et, au sol, une large mosaïque représente le soleil cyclope sur fond violet de la ville. Des lourdes tentures pendent sur tout le pourtour de la salle, ensemble bigarré de verts tendres, de rouges, de pourpres et de bleus céruléens. Un enchevêtrement si épais d’étoffes qu’on y pourrait dormir comme un bébé rose et dodu.

Au bout de la salle se trouve le grand trône, de marbre festonné d’or rouge et surmonté par un autre soleil cuivré. Deux hautes et étroites fenêtres l’encadrent, plongeant dans une sombreur raffinée l’occupant du trône et, sous le soleil de midi, aveuglant littéralement tout dignitaire posé là. Deux autres petits trônes de bois sont plantés au pied de leur grand frère. Simples et inconfortables, ils sont censés accueillir les hauts fonctionnaires de Navdân, qui suppléent le maître des lieux en son absence.
« Bah dis donc, on en a chié » disait l’architecte qui, deux siècles plus tôt vers 17 heures, était en charge des travaux. Et ce n’est encore qu’un doux euphémisme.

Sur les côtés deux portes plus modestes que la première, la grande, la majestueuse ! trouent les murs marmoréens. L’une mène aux Appartemens des Etrangers. Suites luxueuses destinées aux émissaires. Toutes ont une vue sur le Celduin et une ouverture sur les jardins de l’ambassade, succession de bassins aux eaux limpides et de plantes exotiques. Il se tient toujours une dizaine de valets prêts à exaucer les moindres désirs des hôtes de Zénore le Guerrier, comme à s’appeler Zénore quand il vainc quelqu’un en duel.
L’autre porte donne sur les écuries et les baraquements. Les unes sont là pour les montures des dignitaires étrangers et de leurs hommes, les seconds sont là pour loger ces derniers.

« Ils pourront s’dire qu’ils ont dormi au moins z’une fois dans un lit sans puces » disait, deux siècles plus tôt vers 20 heures, le premier intendant des casernes alors qu’il introduisait une escorte nombreuse dans ces baraquements.

A toute heure du jour et de la nuit Zénore consent à interrompre ses activités pour accueillir un diplomate, à moins qu’il ne soit malade ou en train de guerroyer. Auquel cas ses fidèles fonctionnaires, Albert le Baveux et Xiole le Vil, baptisés ainsi par Zénore lui-même, se chargeront d’eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ambassade de Navdân
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris
» René Préval: Haiti-Élections : « L’ambassade des États-Unis n’est pas le CEP »
» Appel à l'Ambassade des États-unis en Haiti
» Ambassade Argentine
» Que peut-on comprendre la déclaration de l’ambassade des USA en Haiti ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu :: La Diplomatie :: Les Ambassades :: Rhûn-
Sauter vers: