A tout nouveau joueur potentiel, le forum est inactif depuis plusieurs années. Si vous êtes un ancien nostalgique, passez dire bonjour à la taverne !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [D/Carcante/Homme/Umbar]

Aller en bas 
AuteurMessage
Carcante le Trafiquant

avatar

Nombre de messages : 486

~ Fiche ~
~ ~: Homme
~ ~:

MessageSujet: [D/Carcante/Homme/Umbar]    Mar 8 Avr 2014 - 2:22

Fiche du personnage :

Peuple : Les hommes du Harad

Race du personnage : Númenóréen Noir

Nom du personnage : Carcante

Surnom : Carcante le trafiquant

Âge du personnage : 49 ans

Sexe : Masculin

Ville : Umbar

Emblème d'Umbar :



Présentation de votre personnage :  

Umbar, la cité des corsaires et berceau du vice en terre du sud… Fourberie, piraterie, esclavages, voilà le type d’activités qu’on y retrouve si on se fie aux dires des érudits, bardes et conteurs du Nord. Certes, ce n’est pas faux… il y a bel et bien de nombreux corsaires, des voleurs, des prostitués, des contrebandiers… Mais on y retrouve également des voyageurs, des marchands de l’orient, des visiteurs de contrées éloignées. Les marchés sont tapissés de soies aux couleurs diverses, l’odeurs des épices titillent les narines des passeurs, les poissons aux écailles colorées scintillent sous les rayons du soleil. En fut-il toujours ainsi? Non, pas tout à fait.

Plusieurs années auparavant, alors que les peuples libres de la terre du milieu commencèrent à se mobiliser une fois de plus contre la menace constante du Mordor et de l’ombre, Tyrias le Tyran descendant de Tarmat le corrompu, avait fait main basse sur Umbar, puis sur de nombreuses cités du Harad et du Harondor. Avec le tyran à la tête d’Umbar, les routes commerciales furent oubliées, les quelques jungles sillonnant les côtes du Harad furent rasé et les traités de non-agression avec les tribus du Khand furent brisés. Pendant plus de six ans, les imposants four à fonte de fer, tapissèrent de fumée noire les cieux de la baie d’Umbar, préparant armures et armes pour alimenter un armada capable d’envahir Tolfalas, et prendre d’assaut le delta de l’Anduin.

Alors que la suie recouvrait la cité d’Umbar, un jeune marin, cousin éloigné du Tyran d’Umbar, avait été envoyé à l’Est, vers le Rhûn, afin de représenter le Tyran dans des pourparlers pour une alliance avec de nombreuses tribus orientales. Là-bas le jeune Carcante fut accueilli par des hôtes doté d'un sens de l'hospitalité qu'il n'avait jamais connu, et qu'il ne connaitrait possiblement jamais plus. Hébergé dans l'un des temples destinés aux cultes de dieux noirs inconnu des régions septentrionales, qui servait arbitrairement d'ambassade, le jeune marin goûtait à des fruits qui lui étaient étrangers, se vêtait de tissu qu'il ne connaissait point, et assistait à des rituels qui dépassaient son entendement. La force, la distinction et l'art brut était symbole d'éloquence au sein des tribus, concepts pratiquement inexistant aux Havres d'Umbar, où l'or et l'appât du gain régnaient en maître.

Pendant ce temps, les tribus du Khand étaient coincés entre le rassemblement des orques au sein du Mordor, et les clan Haradrim se joignant à la bannière corsaire du Tyran, ce qui limitait du coup l’un des principaux alliés économiques du Rhûn, coupant les terres fertiles du Haut-Khand qui alimentaient en partie les clans des descendants des premiers hommes. Cette situation compliquait le rôle de l’envoyé diplomatique, et compromettait sa mission, et peut-être même sa propre sécurité… Stratégiquement, Tyrias avait tout à gagné d’asservir certaines tribus du Khand. Leur position lui permettait de garder un oeil sur les déplacements de ses « alliés » du Mordor, tout en les flanquants si le besoin était nécessaire… et s’assurait de gagner les terres fertiles nécessaire à la croissance économique du Rhûn, lui permettant de s’assurer facilement la coopération de ceux-ci. C’était une excellente stratégie, et ça Carcante ne pouvait le lui reprocher. En contrepartie toutefois, étant l’émissaire diplomatique du Tyran ayant bloqué l’accès aux terres agricoles les plus rentables du Rhovanion, le marin se trouvait en bien mauvaise posture… Il allait falloir qu’il mise tout sur lui-même, et sa capacité à tourner une situation à risque en avantage.

Après quelques semaines à dénicher des excuses pour se dissocier des évènements causés par son peuple à ses hôtes, le marin toujours sans la moindre nouvelles de son oncle, eu à se résoudre à la triste réalité… Il avait été abandonné, il n’y aurait nul envoyé qui viendrait le rapatrier en échange d’une entente fleurissante, nul convois venant lui apporter sécurité et souveraineté en ces terres éloignées. Umbar la cité des corsaires, l’avait abandonné.

Les jours passaient, et toujours aucune nouvelle du monde extérieur et de leurs guerres incessantes ne parvenaient a ses oreilles. Il ruminait ses noirs idées, des plans pour retourner sa « captivité » d’émissaire en billet de sortie…  Finalement, l’opportunité qu’il attendait se présenta sous-forme d’une invitation forcée devant un rassemblement des chefs de tribus. Forcé à se mettre à genoux par d’imposants gardes armés d’Hallebarde, il avait été « invité » à participer à cette discussion de clan, en ce qui concernait la démarche à suivre sur la crise qui se préparait, celle d’une famine imminente dans les prochains mois. « Sa perspective étrangère », disaient-ils, était plus que bienvenue en vue de cette crise, causé par son peuple. Prenant son courage à deux mains, le marin leur raconta ce qu’il savait du climat politique qu’il y avait à Umbar avant son départ ; La préparation à une invasion imminente, l’état d’urgence qui avait été déclaré, l’attention du tyran tournée vers le nord… Soulignant que c’était possiblement là, une bonne occasion de reprendre par la force des armes, les terres fertiles du Haut-Khand, le tout sans risquer de tomber sur des troupes Haradrim, celles-ci étant principalement toutes mobilisées pour les invasions à venir. Les discussions continuèrent toutes la nuit, et lorsque le soleil frôlait la cime des montagnes rouges, Carcante siégeait à présent sur un coussin avec les membres du clan… La première phase de son plan avait été accompli. Dans les semaines qui suivirent, les hommes du Rhûn exécutèrent de nombreux raids répétitif dans le Haut-Khand, finissant par reconquérir les terres qu’ils nécessitaient. Pendant cette période, l’ex-émissaire d’Umbar, apprenait à manier la hallebarde, apprenait l’art de la méditation et réussissait peu à peu à se faire une place parmi le clan.

Quelques longs mois plus tard, des nouvelles de l’Ouest arrivèrent finalement aux oreilles du marin ; La flotte du tyran avait échoué, Osgiliath n’avait pas pu être conquise, et les orques du Mordor avait quitté la bataille à l’arrivée des troupes montés du Rohan… Du coup, les corsaires avait été flanqués par les troupes positionnés sur les deux rives, et avaient fini par sombrer dans les abîmes de l’Anduin. Laissant un Tyran brisé gouverner ce qui restait des havres d’Umbar.

Avec le support des hommes du Rhûn, et de quelques cavaliers du Khand, Carcante avait reçu la permission de quérir des informations quant à la situation économique des cités du Harondor et du Harad. Ce qu’il apprit allait lui permettre d’entamer la seconde phase de son plan. Suite à la confrontation entre les troupes du Harad, du Mordor et celle du Gondor, le commerce avait totalement cessé entre le sud et le nord. De plus, faute de troupes solides à Umbar, la plupart des villages et clans soumis, avait eu l’occasion de s’émanciper, ce qui avait fragmenté l’empire qu’avait érigé le Tyran. Les alliés du Mordor quant à eux, s’étaient repliés derrières leurs montagnes, et avait cessé tout échange et commerce avec les hommes du désert. Les hommes du désert en étaient retournés à leurs vieilles traditions de nomades, cherchant nourriture et repos auprès des oasis parsemés un peu partout dans les méandres du désert.

Après plusieurs mois de négociations, et ayant à ses côtés quelques hommes vaillant avec lesquels ils s’étaient liés d’amitié, Carcante reçut la permission de récupérer sa liberté et une promesse d’échange et de partenariat, si jamais il réussissait la quête qu’il débutait ; S’approprier Umbar.

Avec ses compagnons, il fit le tour de la plupart des villages du Haut-Khand, négociant des ententes de traites, acquérant diverses marchandises exotiques, tissus, boeufs, bois, bijoux et même tabac. Puis continuant sa route à travers le Khand, où il put après quelques semaines de négociations, et quelques offrandes bien placés, convaincre certains petits groupes nomades de se joindre à son petit groupe « Marchand », s’approchant peu à peu du Harad, acquérant toujours plus de vivres et de ressources… S’engageant à revenir acquérir plus que des échantillons dans un futur proche aux commerçants des villages qu’il croisait…

En prés de deux années, Carcante et sa cohorte avaient visité plus d’une quarantaine de village, avait signé plus d’une dizaine d’ententes de traites commerciales, et avait même acquis les droits de certaines terres agricoles, en bordure d’Umbar. Ils étaient près de six cents ; quelques guerrier du Rhûn, cavaliers du Khand, femmes, enfants et vieillard haradrim à le suivre dans son projet de route commerciale.

Puis arriva ce jour, où les bastions de pierre de la Cité des Corsaires se trouvaient érigés droit devant lui, imposants et insurmontables. Leur arrivée fut triomphale, tels des princes ils arrivaient couverts de marchandises exotiques et de bijoux, et tous se mêlaient à leur cortège. Arrivés à la place publique, tous les marchands de la cohorte installèrent leurs comptoirs, recouvrant ceux-ci de babioles en tout genre, certaines grossièrement taillées, alors que d’autres scintillaient ardemment sous les rayons du soleil. Cela faisait certes des années qu’il n’avait pas mis les pieds à Umbar, mais un descendant de Numénor, n’était jamais oublié, et tous scandaient à présent son nom « Carcante, Carcante, Carcante! » Il ne fut pas long que dans la foulée des villageois et spectateurs, un surnom lui fut conféré! « Carcante le Marchand! » Ça lui allait plutôt bien, pensa-t-il.

Son retour fit parler, et le lendemain de son arrivée, il fut convoqué par son cher oncle. Le palais était sombre, et morne… Le sable recouvrait les coins de chaque pièce mal entretenue… Dans la salle du trône c’est un homme brisé qu’il découvrit écrasé sur le trône une coupe à la main.

«Le marchand, qu’ils gueulent à tue-tête. Neveu. Où étais-tu pendant toutes ses années, où étais-tu quand ton peuple saignait sur les rivages de l’Anduin? »

Le ton de Tyrias était froid et morne, ça n’avait rien à voir avec l’homme qu’il avait déjà servit, il n’y avait plus de flamme… que du reproche, et du regret.

« J’étais prisonnier de mon propre Rôle mon oncle… Rôle que vous m’avez assigné » s’était énoncé Carcante, le ton rempli de reproche.

« Pourquoi es-tu revenu dans ce cas! Il n’y a rien ici pour toi, où pour tes mendiants! Nous sommes des Descendants de Numénor, de la lignée d’Ishirias, nous ne sommes pas des hommes du peuple, nous sommes des Conquérants! »

« C’est bien ce que je suis. »

À ses mots, le Tyran déchu sut ce qui allait se passer. Il appela ses gardes, ceux-ci accoururent… Carcante resta de marbre, pourquoi s’inquiéter… après tout, c’était les mêmes gardes à qui il avait promis or et bijoux dans le courant de la nuit passée, en échange de leur support dans l’assassinat d’un prélat dépassé… Il n’eut rien à faire, il resta là silencieux, alors que quatre gardes perçaient de leurs dagues le corps de son ancien suzerain.

Se retournant vers l’un de ses fidèles acolytes du Rhûn, il énonça le regard flamboyant et un sourire en coin ; « Il doit toujours y avoir un Descendant de Numénor à la tête de la cité d’Umbar. Toujours. »

Particularités de votre personnage : Carcante est un dirigeant charismatique à sa manière et plutôt calculateur. Toutefois, sa soif de richesse et pouvoir qui ne cesse de croître a nui à son jugement plus d'une fois. Il a un imposant respect pour la culture orientale des hommes du Rhûn, et s'en inspire très souvent afin de dénicher des solutions aux problèmes de son propre territoire. Sa seul allégeance est la sienne, et celle de l'or. Contempler les territoires qui sont siens, que ce soit des bâtiments où même une parcelle de terre, lui procure une certaine jouissance, celle d'avoir toujours plus.

Expérience du RP : Plutôt raisonnable

Présence estimée par semaine : Trois à quatre fois par semaine

Comment avez-vous découvert ce forum ? J’ai participé à la V1 et à la V2 sous le pseudo de Tarmat le corrompu, mais si on doit creuser plus loin, ça remonte à une publicité que Talioran avait fait sur un fofo rp Seigneur des anneaux.


Dernière édition par Carcante le Trafiquant le Mar 8 Avr 2014 - 15:04, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Huruk

avatar

Nombre de messages : 6919

~ Fiche ~
~ ~: Homme
~ ~:

MessageSujet: Re: [D/Carcante/Homme/Umbar]    Mar 8 Avr 2014 - 5:48

Ah Tarmat!

J'aime ton style... mais ou est l'histoire de ton perso ??
Et les infos sur lui ?

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Fiche du personnage :
Cliquer ICI

Cair Andros ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carcante le Trafiquant

avatar

Nombre de messages : 486

~ Fiche ~
~ ~: Homme
~ ~:

MessageSujet: Re: [D/Carcante/Homme/Umbar]    Mar 8 Avr 2014 - 7:23

Désolé, je repostais pendant que je corrigeais les bugs liés à la mise en page Wink. Voilà tout y est mon cher Huruk.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Huruk

avatar

Nombre de messages : 6919

~ Fiche ~
~ ~: Homme
~ ~:

MessageSujet: Re: [D/Carcante/Homme/Umbar]    Mar 8 Avr 2014 - 9:09

Heu... donc si je comprends bien pour toi, on est juste après la V2 ??
Normalement il y a un peu plus de temps entre la V2 et la V3... ben oui sinon l'Isengard serait encore toutes puissantes et l'Arnor auraient des alliances de malade...

Nous sommes bien plus tard.

Mais bon j'aime bien ta fiche donc j'aurai tendance à dire: "pas grave".
Attendons de voir se qu'en pense les autres joueurs et admins.

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Fiche du personnage :
Cliquer ICI

Cair Andros ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fînduir

avatar

Nombre de messages : 4434

~ Fiche ~
~ ~: Elfe
~ ~: Enfant de Premier-né

MessageSujet: Re: [D/Carcante/Homme/Umbar]    Mar 8 Avr 2014 - 10:10

Comme le dit Huruk, on est plusieurs centaines d'années après la v2...

Mais ton histoire est vraiment excellente. J'aime particulièrement le fait que tu aies utilisé Tarmat !
Comme il n'y avait que peu de fautes de langue, je me suis permis d'éditer ton message pour les corriger Wink

Est-ce que tu penses que tu arriverais à modifier un peu ton histoire ? Genre, dire que le gars qui était au Rhûn n'était pas Carcante, mais l'arrière grand-père de Carcante, que c'est lui qui a fait tout ça, tué Tarmat, etc... et que Carcante en est le descendant.

Je ne sais pas dans quelle mesure cela te dérange... mais le soucis est là : on est bien plus de 30 ans après la v2 Wink


•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Fiche du personnage :
cliquer ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carcante le Trafiquant

avatar

Nombre de messages : 486

~ Fiche ~
~ ~: Homme
~ ~:

MessageSujet: Re: [D/Carcante/Homme/Umbar]    Mar 8 Avr 2014 - 14:34

Oh la boulette :/! En fait, je croyais que la V2 n'existait pas reellement, du coup s'etait une liberté que je m'étais permis de reprendre le personnage de Tarmat dans le rp. Mais dans ce cas, je vais tout simplement modifier que c'est un descendant de Tarmat et non Tarmat lui même le tyran, du coup je présumes que ça serait passable? Wink

Edit : Voilà édité ^^', j'aimais mieux imaginer Tarmat brisé, mais ça marche quand même je présumes. Et en toutes ses longues années, il est imaginable que parmi chaque peuple de nombreuses guerres et batailles se sont occasionnés, du coup je présumes que l'histoire se tient?
Merci pour les corrections Finduir Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Huruk

avatar

Nombre de messages : 6919

~ Fiche ~
~ ~: Homme
~ ~:

MessageSujet: Re: [D/Carcante/Homme/Umbar]    Mar 8 Avr 2014 - 20:47

Rien à redire, pour moi c'est tout bon

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Fiche du personnage :
Cliquer ICI

Cair Andros ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fînduir

avatar

Nombre de messages : 4434

~ Fiche ~
~ ~: Elfe
~ ~: Enfant de Premier-né

MessageSujet: Re: [D/Carcante/Homme/Umbar]    Mer 9 Avr 2014 - 6:30

Pour moi c'est top également Wink

Tu as normalement accès à ta province. Bon jeu à toi, et bienvenue dans TDMv3 Smile

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Fiche du personnage :
cliquer ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carcante le Trafiquant

avatar

Nombre de messages : 486

~ Fiche ~
~ ~: Homme
~ ~:

MessageSujet: Re: [D/Carcante/Homme/Umbar]    Mer 9 Avr 2014 - 11:07

Joie! Merci à vous deux! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [D/Carcante/Homme/Umbar]    

Revenir en haut Aller en bas
 
[D/Carcante/Homme/Umbar]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nalim, Le Corbeau d'Umbar
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Voilà un homme que Sarko ne comprendra pas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu :: Avant le Jeu :: Le Registre-
Sauter vers: