A tout nouveau joueur potentiel, le forum est inactif depuis plusieurs années. Si vous êtes un ancien nostalgique, passez dire bonjour à la taverne !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Couronnement d'Huruk II, le retour de l'Isengard

Aller en bas 
AuteurMessage
Huruk

avatar

Nombre de messages : 6919

~ Fiche ~
~ ~: Homme
~ ~:

MessageSujet: Le Couronnement d'Huruk II, le retour de l'Isengard    Dim 6 Avr 2014 - 15:56

[HRP]
Voila un RP écrit pendant la V2 de ce forum.
Je ne voulais pas qu'il disparaissent au fond des archives.
Je tiens aussi à remercier Arthen qui avait participé et rendu ce couronnement encore plus beau.



Le Couronnement d'Huruk II Nouveau roi de l'Isengard



La foule se rassemblait sur la place centrale d’Orthanc, des Ourouk-Hai comme des Hommes de Dun et même quelques Rohirrims étaient venu de tout le domaine des Seigneurs Huruk II et Arthen, de toutes leurs villes, de tous leurs villages, de tous les hameaux, des milliers de personnes se regroupaient pour le grand événement.

Voilà plusieurs jours que l'information avait filtrée ou savamment distillée...
Tout le monde en parlait, personne ne savait. Mais Orthanc comme toutes les villes d'Huruk II et d'Arthen étaient en fêtes, on préparait des tentes, des tables, on sortait les boissons des caves, on allumait les feux pour griller la viande.



Mais était ce vrai ???
Partout on le chuchotait, mais personne ne pouvait vraiment le croire… et pourtant la venue du Seigneur Arthen à Orthanc n’était pas anodine. Si c’était vrai, Orthanc deviendrait une des plus puissante cité du monde et son peuple deviendrait un des plus grand peuple, personne ne pourrait l’ignorer, mais personne ne pouvait le concevoir.
Les Hommes comme les Ourouk-Hai discutaient tous ensemble, tout le monde semblait surexcité.

Soudain, un Homme s’avança sur le balcon du palais qui surplombait las place. Il leva les bras au ciel et la foule se tut, on allait bientôt savoir…



L’homme était bien connu de la foule pour être un des plus grand général de l’armée. Le commandant Lisrea avait monté les échelons tranquillement et maintenant qu’il approchait de la cinquantaine, il était considéré comme un des plus grands commandant de son époque et même, le plus beau commandant de son temps malgré son âge…

Il se tenait sur le balcon et observait la foule en souriant.
La foule se massait de plus en plus pour arriver à entendre et à voir ce qui allait se passer. Les entrées étaient gardées par les troupes d’élite d’Huruk II composé d'Homme, de femmes, d'Ourouk-Hai. Ils portaient tous de nouvelles tenues avec un étrange blason…
Une sorte de tête avec un hache...



Enfin Lisrea prit la parole, sa voix était forte et tous ceux qui se trouvaient sur la place et autour purent entendre ses paroles:
Peuple d’Orthanc, de Dunlostir, d’Ilagam, de Larach Duhnnan, de Carach Angren, de Derwath, de Ruecnom, d’Emiatej et d’Edoras…
Vous êtes tous rassemblé pour un grand événement, pour le plus grand événement que vous pourrez sans doute voir dans votre vie. Aujourd’hui, vous allez assister à une chose qui va faire entrer ces terres dans la légende. Vous connaissez tous le nom d’Huruk Premier, celui qui a amené le royaume de l’Isengard à son apogée, maintenant, vous allez découvrir Huruk Deux, celui qui a réunifié les Ourouk-Hai et les Hommes de Dun, celui qui a fondé une nouvelle fois le Royaume de l’Isengard.

Peuple de l’Isengard, acclamez votre, Seigneur !!




A ce moment les portes derrière lui s’ouvrirent et Huruk s’avança sur le balcon entouré de Garardas et Arthen.
Huruk II avait revêtu son armure de Mithril que personne n'avait encore vu mais restait tête nue, il resplendissait sur le balcon, la foule criait, applaudissait et scandait le nom de leur souverain.

Huruk leva les bras et doucement le bruit enfla encore et encore, mais tout aussi doucement il baissa les bras et la foule se tut. Il semblait content, mais restait droit et fière, voir un peu menaçant. Sa main gauche, posée sur son épée qui était accrochée à son côté.
Il s’assit alors sur un trône que deux Ourouk-Hai de sa garde personnel venaient d’installer derrière lui. Un siège en bois tout simple, mais magnifiquement sculpté.


Arthen et Garardas s’approchèrent alors d’Huruk II, Garardas portaient sur un cousin le casque d’Huruk, un magnifique casque couronne et s’avança avec celui-ci.
Il le présenta à Arthen.




[HRP]
Suite d'Arthen
[/HRP]

"- C'est......... Mon........... Choix........."

Il sursauta, son front débordant de sueur, ses cheveux en bataille, le visage sensiblement éprouvé.

Sa voix résonnante, si rauque, si puissante, elle n'avait pas finie de -Le mot était si difficile a admettre- ........ l'effrayer.......

Arthen se murmura alors, toujours aussi assommé de son rêve...


"- Son... Choix ?... L'admettre ?... Si c'est sa volonté..."

Le jour n'était toujours pas apparut, la pleine lune brillait intensément sur la cité d'Orthanc, éclairant avec facilité les rues de la cité. Malgré l'heure tardive, on pouvait distinguer nombre de fenêtres éclairées. Orthanc était plus que jamais vivante...

Il se résolut a s'habiller. Voila depuis 6 soirs qu'IL venait habiter ses rêveries et déranger son sommeil. De toute façon... Ce soir la était le dernier pensa-t-il.

Il s'aspergea le visage d'eau fraîche, se lava les cheveux avec lenteur et apposa son bandeau contre ses yeux... Une question lui traversa alors l'esprit, futile... Etait-ce pour assumer son infirmité qu'il revêtait ce bandana, ou bien pour cacher quelque chose qu'il ne souhaitait pas révéler... ? Oui... Lui seul connaissait réellement ses yeux, et ils n'avaient rien d'orgueilleux, bien au contraire.

Après s'être habillé comme a son habitude, il constata qu'il venait de sélectionner par pur hasard son bandeau préféré. Quelle coïncidence s'affirma-t-il... Cette superbe couture prenait comme fond sa couleur favorite : le violet foncé de sa bannière. Et sur toute la longueur de l'ouvrage, des fils noirs se voyaient cousus de telle manière, remarquant un T central :


Arthen appela son gardien et lui formula sa requête, étrange. Le Seigneur Aveugle demandait à être amené au plus haut point d'Orthanc... Ce qu'exécuta sans poser de question l'Ourouk-Hai en charge de sa sécurité.
Quelques dizaines de minutes plus tard Arthen voyait ses cheveux flotter au vent frais de la matinée. Il resta ici jusqu'a l'heure du premier repas de la journée...

Il y eu des discussions avec Huruk, des interrogations et des préparatifs.
Puis arriva le moment tant attendu de son hôte.
Il fallut attendre que la population et les voyageurs s'installent sur la place, que les gardes de la ville s'occupent de la sécurité globale et de nombreuses annonces puis du silence requit.

Lisrea, fidèle et émérite général de l'armée du Royaume d'Orthanc s'avança en premier au balcon.


Peuple d’Orthanc, de Dunlostir, d’Ilagam, de Larach Duhnnan, de Carach Angren, de Derwath, de Ruecnom, d’Emiatej et d’Edoras…
Vous êtes tous rassemblé pour un grand événement, pour le plus grand événement que vous pourrez sans doute voir dans votre vie. Aujourd’hui, vous allez assister à une chose qui va faire entrer ces terres dans la légende. Vous connaissez tous le nom d’Huruk Premier, celui qui a amené le royaume de l’Isengard à son apogée, maintenant, vous allez découvrir Huruk Deux, celui qui a réunifié les Ourouk-Hai et les Hommes de Dun, celui qui a fondé une nouvelle fois le Royaume de l’Isengard.

Peuple de l’Isengard, acclamez votre, Seigneur !!



Arthen entendit le bruit qu'il attendait : les portes venaient de s'ouvrir. Huruk emboita le pas suivis de près par son conseiller, et par le Seigneur de Derwath.

La foule s'égosillait, on sautait, criait, sifflait et bien des choses encore... Ils aimaient leur souverain, c'était une évidence. Petit a petit, tout prit fin, jusqu'atteindre le silence parfait.

Huruk ne dit mot, pas encore. Il prit place sur son lourd et somptueux siège de bois, l'air hautain. Le signal était lancé, il fallut alors à Garardas et Arthen s'avancer encore, cette fois-ci, ils étaient bien en vue des milliers de spectateurs.

Garardas fit un quart de tour, ses vieilles mains supportaient un superbe coussin rouge surplombé de LA couronne. Ce casque sublime s'ornait de moult pierres précieuses... Rubis, Bixbite, Azurite, Améthyste, Aigue-marine et bien d'autres encore...
Mais plus étonnant, ce casque n'était pas dédié qu'aux parades et autres prestations, mais aussi a la guerre. Un autre fait pouvait être annoté : il n'était vraiment pas lourd vus sa consistance.

Arthen eu payé chers pour contempler le chef d'oeuvre... Mais son aveuglement lui permettait de voir bien d'autres choses probablement aussi belles.
Ses douces mains encerclèrent le couvre-chef, et c'est sans trembler qu'il le porta haut dans le ciel bleu, afin que chacun puisse le contempler.

Avec lenteur et sureté, ses bras chutèrent. Ils tombaient petit a petit vers le crâne nu d'Huruk II. Ses mains se stoppèrent lorsque la couronne allait enfin toucher sa tête. Arthen n'était pas trop loin du prochain Roi, dans un murmure... il glissa ces quelques mots...


"-...... L'Unique vous regarde, soyez en digne......"

La couronne surplomba enfin Huruk II. Les mains d'Arthen repartirent assez lentement, Garardas regardait son Roi, tout le monde regardait le premier Roi de cette ère nouvelle.




[HRP]
Suite d'Huruk
[/HRP]

Je le serais. Murmura Huruk en se redressant sur son trône pour faire face à son peuple, maintenant proclamé Roi de l’Isengard, la foule l’acclamait… Pourquoi exactement ??
Par peur, par joie, par entrainement… ou parce qu’ils attendaient le festin qui allait suivre ???
Sur le palais et partout dans la ville on accrochait des drapeaux, un drapeau si connu et plus utilisé depuis bien longtemps.







Peuple de l’Isengard, aujourd’hui, nous entrons dans l’histoire, la Terre du Milieu va apprendre notre nom, le monde va nous redouter et nous admirer.
Aujourd’hui vient l’avènement des Hommes de Dun et des Ourouk-Hai!



Huruk laissa retomber un peu les acclamations de la foule, il profitait de ces cris de joies, ça changeait des cris de peur et de mort…
Il respira profondément en repensant aux champs de batailles, cela faisait bien trop longtemps qu’il n’y était pas retourné… Bientôt il reprendrait le chemin des combats, bientôt… il sourit et continua comme si de rien n’était:



Je suis à partir d’aujourd’hui votre Roi, je ferais mon possible pour que notre pays soit le plus grand de tout les temps, ce qui ne sera pas compliqué.

Le Seigneur Arthen a accepté de devenir pour notre plus grande joie, le Grand prêtre de l'Isengard et Garardas l'Intendant de l’Isengard.
Si Orthanc devient la capitale économique et politique du pays, Derwath devient quand à elle, la capitale religieuse.


Maintenant que la fête commence et que les messagers partent à travers notre royaume pour apporter la bonne nouvelle.
Longue vie à l’Isengard !!!


Le cri fut repris par la foule et les soldats présents.
Tous levèrent les bras en criant:

Longue vie à l’Isengard !



Aussitôt des cavaliers Ouargues s’élancèrent sur les routes, ils fonçaient sur ces terres maintenant appelée Isengard, chacun avait une mission précise.
Huruk II venait de réaliser la première partie de son plan.



Du haut de son balcon, le nouveau Roi jubilait, tout se passait bien, son sourire aurait fait trembler bon nombre de personne, mais isolé sur le balcon, peu de gens se trouvaient assez prêt pour le voir…
Lisrea semblait content de ce qui se passait et regardait une des femmes de la garde personnelle du Roi. Garardas, quand à lui, avait la larme à l’œil. Son élève devenait roi, et pas n’importe quel roi.
Le Roi de l’Isengard, le maître des Ourouk-Hai et des Hommes de Dun. Garardas pensait à ses autres élèves, ils étaient plus doués qu’Huruk dans les affaires diplomatiques et culturelles, tout aussi bon que le roi dans les affaires de l’armée, mais leur charisme ne pourrait jamais atteindre celui d’Huruk. Qu’importe, ils feraient de grandes choses, ça Garardas en était certain.


Huruk II après avoir longuement salué son peuple, qui commençait à faire la fête, se détourna de la cour et regarda Lisrea.

Commandant Lisrea, je n’ai point parlé de vous au peuple, car je me contrefiche de ce qu’il pense là-dessus. Vous êtes désormais Général de l’Armée du Sud-ouest, je suis sur que vous ferez du très bon travail. Demain à 10h30 dans mon bureau, vous recevrez vos premières instructions.

Lisrea avait la bouche grande ouverte et semblait tétanisé.
Il s’inclina enfin devant son Roi.

Merci votre altesse, c’est un honneur pour moi que de vous servir.



Huruk entra dans le palais pour profiter un peu du festin, demain commencerait les choses sérieuses… entre autre, le problème d’Edoras…
Aucun dirigeant de la ville d'Edoras n'étaient venus... c'était clairement une déclaration d'indépendance de la ville et ça Huruk ne l’acceptait pas.


Mais Huruk II ne sembla pas s’inquiéter de ce problème durant la soirée et ce n’est pas Garardas qui lui rappela les exigences du pouvoir ce soir là, car il dansait comme les autres dans la grande salle du palais, malgré son âge avancé… et inconnu.
Pourtant au bout d’un moment alors que le festin touchait à sa fin, Huruk interrompit la musique et se leva de sa place.



Généraux, diplomates, grandes familles, alliés et amis, je me permets de vous interrompre un instant.
Mes amis, la fête bas son plein en dehors de cette salle, mais nous sommes l’élite et il nous faut régler une ou deux choses. C’est une nuit pleines de promesses mais avant que nous ne soyons tous incapable de penser, je souhaite vous parler.
Voila des années que je dirige Orthanc, aujourd’hui, je dirige un de plus grand royaume de la Terre du Milieu.
C'est un plaisir que de vous compter parmi mes sujets.
Je suis sur que nous allons faire de grandes choses.
Maintenant Garardas ici présent va dire quelque chose.
Et il se rassit en souriant.

Garardas s’avança, il souriait lui aussi, il avait un peu forcé sur le vin du sud, mais restait encore droit et fière.

Voila des années que j’enseigne et aujourd’hui, deux de mes élèves ont terminé leur formations.
Fadlang, Arumsan, approchez.
Aujourd’hui, vous avez finis de suivre mon enseignement, vous êtes prêt à voler de vos propres ailes.
Notre Roi m’a fait part de sa décision vous concernant.


Huruk restait assit sans bouger en souriant sur son trône.
Arumsan et Fadlang posèrent un genou à terre devant leur Seigneur et leur maître.

Huruk leur dit alors:

Aujourd’hui, j’ai décidé que Fadlang deviendra commandant dans la zone Sud-Est, dont je suis le Grand Général.

Un Ourouk-Hai du nom de Aarkartz ancien chef de Carach Angren s’agita dans un coin de la pièce en chuchotant:
Mais c’est moi qui devrais… ça veut dire quoi ?? Je…
A ce moment, un poignard s’enfonça d’un coup vif à travers sa gorge, l’empêchant de crier. Il s’affaissa doucement et fut trainé derrière une tenture, par un homme, personne ne le vit disparaître.

Huruk continuait de parler, avait-il remarqué ce meurtre ??
En tout cas, il semblait tranquille.

Arumsan, tu deviens diplomate officiel, ce qui équivaux à un grade de commandant.
Il claqua des doigts et un homme apporta un grand coussin sur lequel reposaient trois magnifiques dagues en argent.

Voila un cadeau pour vous féliciter, une dague chacun et une pour votre maître. Que ses paroles continuent d’enseigner aux jeunes encore longtemps.
Vos obligations pour le royaume ne se limiteront pas seulement à ces nouvelles affectations, mais nous en parlerons plus tard.



Les deux jeunes s’inclinèrent encore plus bas en souriant.
-Merci puissant Seigneur.


-Maintenant que la fête reprenne.

Et toute l’assemblée de notable applaudis en continuant la fête.

Seul Arumsan et Fadlang ne continuèrent pas et s’entretinrent un instant avec leur ancien professeur. Ils admirèrent les armes, sur un côté de la lame proche du pommeau on pouvait voir une main gravé, la main de l’Isengard et de l’autre, une plume. Garardas sourit en apercevant ce dessin, mais ne l’expliqua pas à ses anciens élève, pas encore du moins…
Quelques minutes plus tard Arumsan sortait de la pièce en souriant.

Huruk quand a lui se tourna vers Arthen pour discuter un peu avec lui.
La nuit était belle pour un tel couronnement.




[HRP]
Suite d'Arthen
[/HRP]

Le Roi de l'Isengard renaissait, et avec lui la grandeur passée d'un peuple récemment disloqué.

La foule en délire s'égosillait dangereusement mais spontanément. Sans que malheureusement Arthen ne puisse le voir, l'ancien drapeau de plus de 500 ans disparut avec son maître : Saroumane reprennait sa place dans les rues d'Orthanc...


"- Peuple de l’Isengard, aujourd’hui, nous entrons dans l’histoire, la Terre du Milieu va apprendre notre nom, le monde va nous redouter et nous admirer.
Aujourd’hui vient l’avènement des Hommes de Dun et des Ourouk-Hai."


* Ainsi que de Khaine... *

Et pour une fois, ce n'était pas Arthen qui souriait mais son nouvel allié, les lèvres diablement hautes.


"- Je suis à partir d’aujourd’hui votre Roi, je ferais mon possible pour que notre pays soit le plus grand de tout les temps, ce qui ne sera pas compliqué.

Le Seigneur Arthen a accepté de devenir pour notre plus grande joie, le Grand prêtre de l'Isengard et Garardas l'Intendant de l’Isengard.
Si Orthanc devient la capitale économique et politique du pays, Derwath devient quand à elle, la capitale religieuse.


Maintenant que la fête commence et que les messagers partent à travers notre royaume pour apporter la bonne nouvelle.
Longue vie à l’Isengard !!!"


Le peuple scanda ces derniers mots en une répétition interminable... Et alors même que le peuple déchaîné continuait de crier, Huruk et tout le balcon se retira finalement, après des échanges de joie entre chacun.
Huruk II persévérait dans son sourire (malsain ?), dommage qu'Arthen ne vit pas ca...

Le nouveau Roi délégua un rôle militaire, il se dirigea enfin à l'intérieur du Palais après de nombreuses salutations à ses sujets.

Il ne fallut pas attendre longtemps, l'énorme banquet était -depuis un moment- préparé, chacun pris place, Huruk siégea sur le même trône de bois et à ses côtés se retrouva Arthen et Garardas.
De nombreuses personnalités avaient été conviées, des musiciens, des animateurs en tout genre et surtout de grand cuisiniers.
En effet, le festin fût "royal"... Le ventre d'Arthen semblait plein et il se bomba... Cependant il n'avait pas osé trop boire, il souhaitait resté clairvoyant.

A la fin du repas, le Seigneur local interrompit la fête. Il y eu encore des remises de grades et quelques pouvoirs délestés... Mais cela n'intéressait pas Arthen et c'est tout juste s'il écoutait... Sa tête étant ailleurs.

Toutefois, a la remise des cadeaux, l'attention d'Arthen fût piquée. Il avait en effet entendu le mot "dague". Son arme de prédilection... Et pour une fois il maudit son infirmité, chose rare. Depuis qu'il était ici il aurait tant voulus voir plusieurs visages, plusieurs armes, équipements, des sigles, la ville en son entier finalement... Bref, ici, il manquait une fois encore la vision d'une chose : ces dagues plus que probablement finement ouvragées.

Les applaudissements généraux interrompirent sa jalousie. Et sans lui laisser le temps de renouveler sa réflexion Huruk au grand sourire se tourna enfin vers lui.
Ils discutèrent de choses et d'autres, toutes plus futiles les unes des autres mais c'était comme un protocole...
Et c'est Arthen qui prit sur lui d'enclencher une discussion plus "sérieuse".


"- Dites-moi... J'ai crus comprendre il y a quelques jours que vous aviez des problèmes avec votre possession d'Edoras ? Vous comptez aller mater ce qu'il y a de comploteur là-bas je me trompe ?"

Il attendait la réponse de son homologue et reprit sans le laisser ouvrir un nouveau sujet, il avait plusieurs choses a voir se conforta-t-il.

"- Très bien... Ah oui et je dois vous transmettre le voeu du Prophète, il souhaite réunir les 5 Elus d'ici peu de temps. Pensez-vous pouvoir être présent ? Nous vous recontacterions pour les dates ultérieurement."

Le lendemain, le Seigneur Aveugle aurait une petite réunion avec Huruk. Il rentrerait ensuite enfin chez lui. Il avait tellement hâte de revoir son Ost... Et de partir... Avec lui... Bientôt...




[HRP]
Suite d'Huruk
[/HRP]

Huruk souriait, presque rien ne pouvait l'énerver ce jour.
Du moins le croyait-il.
Edoras... cette histoire le contrariait. Mais cela ferait un bon exemple.


En effet, je compte m'en occuper bientôt. Edoras n'a que trop intrigué contre Orthanc.


Le Prophète... oui, je pense qu'il n'y a aucun problème.
J'attendrais de vos nouvelles.


Huruk se détendit, tout se passait bien, tout était parfait.
l'Isengard allait ressortir de son hibernation.
Le monde allait connaitre sa puissance.



[HRP]
J'espère que vous avez apprécié Wink

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Fiche du personnage :
Cliquer ICI

Cair Andros ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iundis

avatar

Nombre de messages : 2769

~ Fiche ~
~ ~: Orque
~ ~:

MessageSujet: Re: Le Couronnement d'Huruk II, le retour de l'Isengard    Dim 6 Avr 2014 - 17:22

Ahah Huruk ressort les vieux dossiers !!  toujours agréable a lire, ça rappelle des souvenirs.

On devrait ressortir ce qu'on avait appeller "chroniques de la terre du milieu" qui narrait les événements de la v1 et le prolonger a la v2 ^^

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Fiche du personnage :
Cliquer ICI
Un jeu sans moi, est un jeu où la victoire ne vaut rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fînduir

avatar

Nombre de messages : 4434

~ Fiche ~
~ ~: Elfe
~ ~: Enfant de Premier-né

MessageSujet: Re: Le Couronnement d'Huruk II, le retour de l'Isengard    Dim 6 Avr 2014 - 17:23

C'est prévu Wink

Je retravaille dessus avant de le poster, mais ça va venir.

Entre temps j'écris d'autres trucs, des trucs qui pourraient donner lieu à des quêtes Wink (par exemple la Confrérie du Sable Noir).

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Fiche du personnage :
cliquer ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Couronnement d'Huruk II, le retour de l'Isengard    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Couronnement d'Huruk II, le retour de l'Isengard
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu :: Hors Jeu :: Histoires-
Sauter vers: