A tout nouveau joueur potentiel, le forum est inactif depuis plusieurs années. Si vous êtes un ancien nostalgique, passez dire bonjour à la taverne !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [D/Ausirion/Elfe/Haral Mh'Idan]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ausirion

avatar

Nombre de messages : 263

~ Fiche ~
~ ~: Elfe
~ ~:

MessageSujet: [D/Ausirion/Elfe/Haral Mh'Idan]   Mer 2 Avr 2014 - 19:59

Fiche du personnage : Ausirion

Peuple : Elfes de la Forêt Noire

Race du personnage : Demi-Elfe et descendance Maias

Nom du personnage : Ausirion

Âge du personnage : 432 années solaires ou 3 yêns[1]

Sexe : Masculin

Ville : Haral Mh'Idan – Monts de la Forêt Noire – Rhovanion

Titre : Prétendant au titre de Haut-Roi des elfes Sindar

Bannière :


Bannière des armées de Haral Mh'Idan


Bannière utilisée lorsqu'Ausirion est présent


Présentation de votre personnage :

Extraits inédits des mémoires d'Eluréd

La bataille faisait rage depuis si longtemps...
Depuis aussi loin que je puis me souvenir. Toujours avait été la guerre.
C'est en son sein que je suis né. Je n'avais que six ans mais je comprenais parfaitement ce qui se produisait.

J'aurais dû paniquer mais rien, je ne faisait que regarder...
J'aurais probablement dû détourner les yeux mais je ne le pouvais.
Je regardais mon frère hagard et couvert d'un mélange de boue et de sang...
Je sentais la terre coincée sous les ongles de mes doigts.
J'avais du sable plein la bouche et mes tempes battaient un hymne infernal.
Il ne me restait plus rien. Plus une seule goutte d'énergie...
Je... je...

Lourdeur, puis vide... Noirceur...

Puis...
Je sentais le vent sur mon visage.
Je m'envolais de plus en plus haut et je pouvais apercevoir ce qui me semblait être le monde entier...
Étais-je mort??

Puis... Les ténèbres vinrent à nouveau...

Je me réveillai dans un lit plutôt confortable quelques semaines plus tard. Mon frère n'avait pas eu ma chance. Ou peut-être était-il celui qui avait eu la chance... Le temps le dirait. Une chose était certaine, j'étais désormais seul au monde. Ma famille avait été froidement assassinée. Mon histoire ne serait aujourd'hui plus qu'un vague souvenir dans la tête de quelques elfes si ce n'était de Thorondor, le Roi des aigles, qui m'avait sauvé après que Celegorm[2] nous eûmes abandonné à une mort certaine mon frère Elurín et moi-même. De fait...

Thorondor, protecteur de Gondolin, avait déposé ma pauvre carcasse à l'entrée des grottes de Dû Îdh[3] au coeur des monts de l'Ered Gorgoroth. Du haut des airs il y avait aperçu de l'activité et avait dû enquêter. Voyant qu'il s'agissait d'elfes, il m'y déposa sans s'attarder, jugeant que j'y serais plus à l'abri à court terme qu'entre les griffes de ses pattes et reprit ensuite sa route afin de poursuivre la dangeureuse mission qu'il menait au nom du Roi Turgon.

Dû Îdh avait été le premier avant-poste des elfes dans la région lorsque ceux-ci s'affairaient à construire la ville secrète de Gondolin. Puis les grottes furent converties en mines et ces dernières jouèrent un rôle important dans la construction de la ville. Procurant notamment aux artisans une grande quantité de matériaux qui étaient requis lors des travaux. Le fer abondait dans les tréfonds de l'Ered Gorgoroth et la forêt peuplant les collines de Taur Nu Fuin était dense et vigoureuse.  Ces mines, bien que sobres, offraient toute la sécurité nécessaire ainsi qu'un large éventail de ressources pour les nouveaux occupants.

C'est pour cette raison que lorsque l'annonce de la défaite de Menegroth se répandit un contingent de 200 fantassins lourds escortant un groupe de dignitaires avait décidé de se réfugier dans ces grottes. C'est ainsi qu'ils purent m'accueillir lorsque je fus sauvé par le Roi des aigles. Ces dignitaires provenaient de la cour du roi de Doriath, Seigneur du Beleriand et Haut-Roi des elfes Sindar, Dior Eluchîl, fils de Beren et Lúthien. Et moi je suis Éluréd, le dernier de ses fils vivants et l'unique héritier de ses titres et royaumes. Du moins le croyai-je... Ma sœur ainée Elwing avait survécu et fait le grand voyage vers l'ouest. Mais cela, je ne le saurais probablement jamais.

Les elfes présents à Dû Îdh, reconnurent immédiatement en moi la lignée directe avec Elwë et comme la défaite de mon père était totale tous et toutes acceptèrent de dévouer leur vie à ma protection et à la préservation de ma lignée qui après tout contenait le sang des humains, celui des Valars ainsi que celui des Maias. Nous étions en l'an 505 du Premier Âge.

Quelques années plus tard en l'an 510 vint finalement la chute de la cité cachée de Loth[4]. Cette nouvelle défaite prédisait des évènements plus sombres encore que ceux que nous avions déjà vécus. Ce jour-là, quelques-uns des membres mineurs de la Maison Salgant prirent la fuite vers l'est. Ils partirent dans une direction différente de celle des autres habitants de la ville désormais en ruine car leur maître, le Seigneur Salgant, avait suivi Maeglin dans son avare guerre de conquête pour Gondolin et avait de cette façon condamné ses propres gens à vivre dans l'ombre et la honte. Ces pauvres gens n'avait donc pu joindre le reste des elfes qui s'enfuirent vers le delta de Sirion et avaient plutôt opté pour une solution temporaire dans le ventre de l'Ered Gorgoroth c'est-à-dire Dû Îdh

De notre côté, nous ignorions tout des joutes de l'arrière-scène politique, ainsi que de celles à l'avant-scène d'ailleurs. Puisque notre maison avait subi un second affront, et ce par la main de nos propres frères, elfes cette fois, nous allions désormais vivre dans le secret le plus complet et nul entendrait plus jamais parler de nous. Mais nous étions peu nombreux et quelques soldats de plus seraient autant de bonnes raisons d'accepter ce groupe. Nous étions donc heureux de les accueillir parmi nos rangs à la condition que ceux-ci me jurent allégeance. Ce qui fut fait.

C'est de cette façon que je rencontrai celle qui, des années plus tard, serait amenée à devenir ma confidente, puis mon épouse. Anmùviel. Elle était l'une des nièces du Seigneur Salgant et faisait partie de la dizaine de nobles qui, suivis d'une cinquantaine d'archers, venaient de lier leurs destinées à la nôtre.

Bien que nous sentions l'ombre de sombres ténèbres en action ainsi que l'odeur de la guerre partout autour, soixante-douze années paisibles s'ensuivirent pour nous. Notre nombre augmenta au-delà de 350 individus et nous anticipions déjà de nous établir dans une nouvelle demeure lorsque le déluge du Beleriand se produisit en 583 du premier âge. Par la grâce d'Eru Ilúvatar l'entrée des grottes avait été préservée des flots et nous n'avions subi aucune perte. Cela avait bien évidemment été perçu comme un signe divin et avait redoublé nos ardeurs vers l'exil qui deviendrait le rite de passage de notre peuple dans sa quête vers de nouveaux commencements.

Pour des raisons géostratégiques bien sûr mais aussi pour des raisons symboliques, c'est sur l'île de Himling que notre dévolu se jeta. Symbolique, car trônait ici autrefois la forteresse de Maedhros l'un des fils de Fëanor qui avait participé au régicide de mon père. Une partie de cette forteresse n'avait pas été submergée par le courroux des mers et ce fut là le nouveau point de départ de notre peuplade. Grâce à l'apport des nains du Nogrod, avant leur trahison, nos artisans apprirent beaucoup de la construction de Menegroth et de toute cette époque et développèrent leurs propres techniques quant au travail de la roche et des métaux. Ce qui donna naissance à un vaste domaine caché à même l'île de Himling durant toutes les années de mon règne caché.

Durant presque 7000 ans, notre communauté continua à se développer dans l'anonymat le plus complet. Les deuxième et troisième âges s'étaient doucement étiolés. Cependant, quelque chose était désormais à l'oeuvre. Je sentais que des temps nouveaux allaient poindre. Une nouvelle ère allait bientôt débuter et j'ignorais toujours le rôle que je serais amené à y jouer. Mon épouse Anmùviel et moi avons donc décidé de donner naissance à un héritier ou une héritière afin que la force de notre lignée puisse se perpétuer à travers les âges comme l'écho incessant des vagues frappant les rives de notre chère île.


Il y'a de cela 432 ans... le jour de la naissance d'Ausirion, fils d'Eluréd et d' Anmùviel

La journée aurait dû bien commencer. C'était l'une des premières journées chaudes du printemps, l'air était tiède et frais à la fois et pressait les effluves salines du large contre les muqueuses de mon nez. Dieu que j'aimais cette odeur. J'aimais tant cette période de l'année! Cette journée aurait été magnifique si ce n'était de la façon dont j'avais été tiré de mes rêves ce matin.

Tout était pourtant prêt et je savais bien que rien ne pourrait réellement arriver. N'empêche que le visage de Rhach Naer Fae[5] me revint en tête. Même si je ne craignais pas vraiment pour la sécurité de l'enfant, cela n'en était pas moins un mauvais présage. Et pour un mauvais présage, c'en était un grave...

Le rêve d'Eluréd:
 

Avec un peu de chance, tout cela ne serait bientôt qu'un vague souvenir. Il était prévu qu'un mois après la naissance de notre enfant, un nouvel exode s'entamerait afin que nous puissions aller au-devant de cette grande inconnue qu'était notre destinée. Nous devions nous préparer à révéler notre visage au monde. Bien des années auparavant, nous avions entamé un repérage de différentes régions et notre premier choix s'était arrêté il y'a plusieurs mois de cela. Ne manquait plus que l'arrivée en ce monde de cet être tant attendu.


Justement... c'est pendant que j'étais perdu dans ces élucubrations que les eaux de ma douce moitié se brisèrent. Vite nous nous rendirent dans les appartements qui avaient été préparés pour l'accouchement. Le travail dura longtemps et ce n'est que plusieurs heures après la tombée de la nuit que les contractions se rapprochèrent enfin annonçant finalement la conclusion de l'ouvrage.

Et l'enfant était né!

J'ordonnai ensuite que cinquante lanciers de Beleriand se postent aux alentours de nos quartiers afin d'y monter la garde. Je remerciai la sage-elfe et fit venir immédiatement le plus rapide de mes messagers pour porter la nouvelle à nos éclaireurs dans Mirkwood. Pour leur laisser savoir que nous arriverions cinq semaines après la réception de ce message. J'allai ensuite m'étendre aux côtés de ma douce qui avait été si forte durant cette épreuve.

Deux ou trois heures plus tard, Nùrlothir était venu puis repartit quérir la sage-elfe. Il semblait y avoir des complications avec Anmùviel. C'était là le dernier jour qu'elle ne vécut jamais en terre du milieu. Nul ne sut ce qui se produisit ce soir-là.

Extrait retrouvé des rapports de garde la nuit de la naissance d'Ausirion:
 

Quatre semaines plus tard, le peuple avait pris la même route que celle qu'avait suivi Oropher pour y fonder son royaume. Aujourd'hui comme deux âges plus tôt nous marchions résolument vers les Monts de la Forêt Noire fonder ce qui deviendrait le village de Haral Mh'Idan...


Il y'a de cela 2 semaines...

Ausirion voulait suivre son père. C'était l'anniversaire du troisième yén depuis la mort d'Anmûviel et Eluréd s'apprêtait à faire de nouveau le voyage vers ce qui avait été le tombeau de son épouse, le berceau d'Ausirion.

- Père, je veux venir avec vous. J'ai aussi besoin de faire ce voyage!
- Nous en avons déjà parlé. Ce troisième yén m'appartient encore. Je te promets que nous nous y retrouverons ensemble un jour, mais cette année encore j'ai besoin de m'y retrouver seul.
- Pourquoi y aller avec Nùrlothir alors?
- Suffit! Tu dois administrer le village durant mon absence.

Eluréd lui tourna le dos puis s'en alla s'assurer que les sangles de sa selle étaient bien en place. Nùrlothir faisait de même ainsi que les trois gardes d'élite qui les accompagnaient. Quelques minutes plus tard, la compagnie était prête.

- Adieu mon fils. Je te retrouverai dans deux semaines à la prochaine lune noire pour les célébrations du troisième cycle de notre village.
- Adieu père...

Puis ils disparurent dans la nuit...

Deux jours avant la date prévue du retour d'Eluréd, quelques heures avant l'aube.

Bang bang bang.

- Seigneur!

Bang bang bang, avec plus d'insistance cette fois.
 
- Seigneur!

Mais qui donc venait me déranger à une heure pareil. Les dernières nuits avaient été courtes et j'aurais eu besoin de dormir un peu plus.

- Que voulez-vous!
- Seigneur Ausirion, vous devez venir dans la cour immédiatement. C'est Nùrlothir... Il est gravement blessé.
- Et les au..

le garde le coupant,
- Il est seul.

En un instant. j'étais debout et j'enfilais ma tunique tout en attrapant ma boucle et mon épée. Mais qu'avait-il bien pu se passer. Avaient-ils été attaqués? Tant de questions... se dépêcher.

Arrivé dans la cour la vue de Nùrlothir fut troublante. Ce dernier avait été son tuteur durant le premier cycle de sa vie et à ses yeux celui-ci partageait le même sang que le sien.

Je m'accroupis et j'approchai mon oreille de sa bouche juste à temps pour entendre ses paroles.

-Le roi Eluréd... Ton père... est m..o...rhia.. argh...

Puis il s'affaissa.

Ausirion ne s'était jamais arrêté à l'idée de régner un jour. Après tout, son père était immortel. À cet instant précis. Il se sentait plutôt désemparé. Heureusement Nùrlothir allait probablement s'en tirer... Et il allait aussi pouvoir répondre aux nombreuses questions qui se bousculaient dans la tête de notre jeune souverain.

J'étais en colère, il y'avait tant de choses que tu m'avais promises. Tant de questions qui resteraient sans réponses. Tu n'as pas le droit de me laisser ainsi. Ton royaume je n'en veut même pas. Par où devrais-je commencer? Devrais-je partir à ta recherche? Non... attendre, Nùrlothir. Peut-être pourrais-je envoyer un groupe de cavaliers en attendant que Nùrlothir se réveille. Mais j'ignore quelles indications leur donner, je n'y suis jamais allé. Et la fête du troisième cycle... Je ne pouvais l'annuler, déjà que le roi était probablement mort. Mais comment se fait-il que ce conseiller soit revenu et ne soit pas mort en défendant mon père. Attendre. La fête, je vais la repousser jusqu'à la lune pleine et annoncer un deuil d'ici là. Non! Que dis-je?! J'ignore encore ce qui s'est passé. Il est peut-être en vie.

Je me levai subitement et me mit à marcher directement vers la porte, l'ouvrit d'un coup et m'écriai :

- Capitaine
- Oui seigneur?
- Préparez un groupe de cavalier. Qu'il soit prêt à l'aube pour un voyage de deux semaines au moins et peut-être plus.
- Dois-je faire préparer votre monture?
- Non... Je ne puis malheureusement être du voyage.

Le Capitaine tourna les talons pour aller accomplir ses tâches quand Ausirion l'interpella de nouveau

- Oh! Et assurez-vous d'avoir au moins deux cavaliers qui ont connu et vécu à Himling.

Le capitaine hocha de la tête puis disparut. Ausirion s'en alla s'asseoir à la fenêtre pour observer la nuit.
Il resta là un bon moment observant le flot de ses pensées...

Et puis peut-être que ce sera une bonne chose. Si souvent j'étais en désaccord avec vous père. Voilà bien ma chance de le prouver... Par où commencer? Encore cette question...

------------------------------------------------------------------------------------
[1] Yên : Étrangement les elfes ne savent pas compter plus haut que 144. Ce nombre représente le nombre original d'elfes qui s'éveillèrent à la conscience. Tous les elfes qui vinrent après viennent de l'une ou l'autre de ces souches. Aussi comme leur vie est très longue plutôt que de compter les années ils comptent le nombre de cycles de 144 années solaires qu'ils traversent. Eluréd, par exemple, aurait bientôt eu 50 yêns ce qui correspond à environ 7200 ans.
[2] Celegorm est le troisième fils de Fëanor. Comme ses six frères il a prit part active contre Dior, le Roi de Doriath dans la guerre pour le silmaril.
[3]Dû Îdh : Le nom provenait du Sindari. Dû pour nuit et Îdh pour repos signifiant "repos pour la nuit".
[4]Loth : Nom alternatif pour la cité cachée de Gondolin dans le folklore populaire. En langue Sindari il signifie fleur.
[5]Rhach Naer Fae était un démon emprisonné dans le corps d'une enfant. Elle se nourrissait de l'âme des enfants et préférait de loin ceux des elfes. Elle possédait des pouvoirs mais uniquement dans le monde des rêves. Ce qui était d'autant plus troublant que personne ne l'avait jamais vu ailleurs que dans un rêve. Elle restait donc inatteignable. Elle était l'une des dernières créations de Sauron et avait finalement vu le jour bien en retard. Plus d'un siècle après la guerre de l'anneau. Nul ne connaissait son espérance de vie, mais elle ne semblait pas viellir. Peut-être était-ce là un tour perfide de Sauron, une bombe à retardement en quelques sortes.


------------------------------------------------------------


Particularités de votre personnage :

Traits psychologiques

Définitivement déstabilisé et/ou instable. Cela durera un certain moment encore avant de se calmer. Il a envie de voir le monde. C'était là la source de sa plus grande discorde avec son père. Il aurait voulu que nous cessions de nous cacher et que nous reprenions enfin notre place avec tous les honneurs et la dignité qui l'accompagne. Eluréd voyait les choses différemment et, selon Ausirion, faisait surtout l'autruche en se terrant ainsi. Ausirion est curieux et il a soif d'aventures, mais il restera prudent la plupart du temps. Sa connaissance du monde est évoluée, mais trop académique. Ne manquait plus qu'un peu d'expérience. Il en était conscient au moins. Il s'était particulièrement appliqué dans ses leçons d'histoire sur la guerre contre les nains du Nogrod et celle contre la maison de Fëanor. Il se rappelle encore lorsque petit, il apprenait ces choses, il se disait que plus jamais ces nains ou quiconque ne pourrait les attaquer de nouveau, car il était là et il ne resterait pas sans rien faire. Ausirion et les siens portaient donc une grande méfiance à l'égard de ces deux clans. Il portait aussi une part sombre en lui. Il était frustré. Il y'avait toute une panoplie de réponses que son père lui avait toujours refusé et il sentait qu'on l'avait dérobé d'une part de lui-même, De ce qu'il était. Et de fait qui était-il?

Traits physiques

Dur à dire, il porte toujours sa cape et seuls ses proches lui voit le visage à découvert. Spécialement depuis la potentielle mort d'Eluréd, il était encore plus prudent qu'à l'habitude. Il semble avoir une silhouette plutôt effilée et/ou athlétique. Il n'a que 432 ans et a passé sa vie dans la forêt de Mirkwood et en a acquis les mœurs et les qualités des quelques elfes qui y habitaient encore lorsqu'ils étaient arrivés. Son agilité était grande et comme tous les elfes de la forêt, son tir à l'arc était impeccable il préférait cependant le combat à l'épée ou au corps-à-corps.

[HRP]Bon je sais que c'est pas super pour les traits physiques. Je me cherche activement. Même chose pour mon avatar. Mais je ne veux pas retenir ma candidature plus longtemps. Le physique (et l'avatar) changerons bientôt. Probablement à mon couronnement ^^ mais sera bien évidemment validé par nos charmants admins et en attendant ça me permettra d'apporter les changements nécéssaires à ma fiche! ^^

Suzerain choisi : Aucun

Expérience du RP : Moyenne

Présence estimée par semaine : Au moins une fois par semaine mais sûrement plus ^^

Comment avez-vous découvert ce forum ? J'ai joué dans la V2 comme Mesyanos d'Amon Algo après qu'un ami m'en ait parlé

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Fiche du personnage :
cliquer ICI


Dernière édition par Ausirion le Ven 4 Avr 2014 - 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fînduir

avatar

Nombre de messages : 4434

~ Fiche ~
~ ~: Elfe
~ ~: Enfant de Premier-né

MessageSujet: Re: [D/Ausirion/Elfe/Haral Mh'Idan]   Mer 2 Avr 2014 - 21:44

Salut Ausirion !

Alors de mon côté c'est tout bon Wink
J'ai beaucoup apprécié la lecture de ta fiche (qui a des traits similaires à la mienne avec les rappels de l'oeuvre de Tolkien et le mélange entre ce que tu inventes et ce qui a réellement eu lieu).

Ta ville est prête et tu peux commencer à jouer Wink Tu pourras compléter ta fiche au fur et à mesure si tu le souhaites.

Bon jeu !

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Fiche du personnage :
cliquer ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ausirion

avatar

Nombre de messages : 263

~ Fiche ~
~ ~: Elfe
~ ~:

MessageSujet: Re: [D/Ausirion/Elfe/Haral Mh'Idan]   Mer 2 Avr 2014 - 22:02

Yihaa! Merci Talioran!

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Fiche du personnage :
cliquer ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Huruk

avatar

Nombre de messages : 6919

~ Fiche ~
~ ~: Homme
~ ~:

MessageSujet: Re: [D/Ausirion/Elfe/Haral Mh'Idan]   Jeu 3 Avr 2014 - 15:38

Bravo, très beau RP.
J'ai beaucoup aimé et je me réjouis de voir ce que tu vas faire ensuite.
Bon jeu

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Fiche du personnage :
Cliquer ICI

Cair Andros ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [D/Ausirion/Elfe/Haral Mh'Idan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[D/Ausirion/Elfe/Haral Mh'Idan]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arinos, elfe
» L’elfe de l’étang…
» Gwendal LeGrand, Fils du guerrier elfe Otomaî Dûltan .
» Couleur de la cape de haut elfe
» Aranwë, Elfe Sinda...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu :: Avant le Jeu :: Le Registre-
Sauter vers: