A tout nouveau joueur potentiel, le forum est inactif depuis plusieurs années. Si vous êtes un ancien nostalgique, passez dire bonjour à la taverne !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La fin d'un règne trop court ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Marchemort

avatar

Nombre de messages : 2445

~ Fiche ~
~ ~: Homme
~ ~:

MessageSujet: La fin d'un règne trop court ...   Dim 2 Mar 2008 - 22:33

Un cavalier arriva au galop devant les portes de Minas Tirith, il était trempé par la pluie et son cheval était à bout de forces, les gardes reconnurent le symbole de Minas Tirith sur son armure et le laissèrent entrer dans la ville. Le cavalier éperonna une dernière fois sa monture pour le faire galopper jusqu'au palais, là il laissa son cheval aux mains des gardes et courrut à l'interrieur du palais, il demanda a voir Regnak mais on lui appris que celui-ci était parti pour Harlond, ce fut donc Oron qui le reçu. Il le conduit dans un bureau ou il prirent place près d'une cheminée pour que l'homme puisse se réchauffer. Enfin Oron lui demanda :

"Eh bien mon brave, dites moi ce qui vous ammène, on m'a dit que les nouvelles que vous apportez sont de la plus haute importance ! Dites moi tout."

L'homme leva vers Oron un regard divisé par ses sentiments, mais la peine était celui le plus visible, il se redressa dans son fauteuil et commença son récit :

"Monseigneur, je faisais partit de l'armée que votre frère mena a Osgiliath, nous sommes arrivés devant la ville et les pourpalers on commencés, tout semblais aller pour le mieux et Marchemort autorisa ses deux alliés à quitter la bataille tant il était sur que la ville se rendrait sans se battre, mais c'était sans compter sur l'influence qu'avais eu le Mordor sur cette cité, a peine nos alliés eurent-ils fait demi-tour, que les hommes d'Osgiliath menacèrent Marchemort, celui-ci compris immédiatement qu'il s'était fait trahir il ordonna aux trébuchets de faire feu et tenta de regagner les rangs de son armée pour lancer l'offensive ..."

A ce moment là, Oron interrompit l'homme, son visage avait blémit et sa voix trembla lorsqu'il demanda la confirmation des rumeurs qui courraient depuis quelques temps :

"Comment ça il tenta ...?"

L'homme leva la tête, une larme coulait sur sa joue, il n'était pas un proche de Marchemort, mais ce seigneur avait eu une popularité sans précédent parmis son peuple et chaque famille le tenait comme un protecteur, il répondit difficilement :

" Les archers ennemis on tirés une volée de flèches sur Marchemort et sa délégation, tous sont tombés, mais Marchemort vivait encore, il était atteint par une flèche mais pas mortellement, nous avons donc voulu aller le chercher pour le mettre a l'abrit, seulement... Ces traîtres d'Osgiliath au lieu de le laisser pour mort et de concentrer leurs tirs sur nous, on envoyé une nouvelle volée de flèches sur les corps des cavaliers... Marchemort n'a pas survécu à cette attaque ..."

Oron ne répondit rien, trop choqué par ce qu'il venait d'entendre pour réagir. Puis une première larme coula sur son visage, suivit d'une autre... Mais ce fut tout... Son visage se ferma et il demanda, la voix encore tremblante :

"Et qu'est-il advenu de cette bataille ? Avons nous gagné ?"

L'homme avait respecté le silence d'Oron, aussi fut il surpris lorsque celui-ci cessa de pleurer et posa sa question :

"Oui... Oui messire nous avons gagné, mais au prix d'une longue et pénible bataille, les hommes démoralisés par la mort de leur Seigneur n'ont pas réagi convenablement et se sont désolidarisés, au final il nous reste juste plus d'une centaine d'hommes. Les Elfes nous on abandonnés en fin de bataille et les soldats d'Harima sont restés à nos côtés tout au long, mais ils on peut de pertes à déplorer ...Et nos ennemis ont été éliminés jusqu'au dernier..."

Oron resta silencieux un moment encore et répondit:

"Que l'on offre une récompense aux soldats, et aussi a Harima, quant aux Elfes, ils ne la méritent pas, de nombreuses vies auraient pu être épargnées s'ils étaient restés jusqu'au bout ... Je vais annoncer la nouvelle a Regnak par pigeon ainsi que Myriel et Dakeyras. Dans quelques jours nous organiserons les funérailles de Marchemort, que le peuple se prépare à faire son deuil, il ne sera fait aucun échange ou autre activité commerciale pendant un mois . J'enverrais également un message à toutes les villes amies pour leur faire part de cette horrible nouvelle et que ceux qui le souhaitent puissent venir assister aux funérailles de mon frère. A présent allez vous reposer et laissez moi seul ..."

L'homme se leva du fauteuil et quitta la pièce sans dire un mot, quand la porte fut fermée, alors seulement Oron laissa libre cours à son chagrin, et ce fut seulement le lendemain qu'il eu le courage d'envoyer des messages dans toute la Terre du Milieu pour annoncer la disparition du Seigneur de Minas Tirith ... Des pigeons s'envolèrent vers les villes du Gondor, du Rohan, de l'Arnor, des Elfes et des Nains, tout ceux qui le voudraient pouraient faire un dernier adieu a Marchemort ...

[HRP/Fin de la première partie, suite avec les funérailles, la lecture du testament, ceux qui veulent participer sont les bienvenus]

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Un bon ennemi est un ennemi mort .... Ou blessé mortellement d'une flèche dans la carotide ... Ouais ça aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fînduir

avatar

Nombre de messages : 4434

~ Fiche ~
~ ~: Elfe
~ ~: Enfant de Premier-né

MessageSujet: Re: La fin d'un règne trop court ...   Dim 2 Mar 2008 - 23:49

Au petit matin, une bien étrange délégation foula le sol de la cité blanche. Ils étaient enveloppés dans de larges capes azures dont la capuche recouvrait entièrent leurs visages. Les gardes les arrêtèrent un bref instant avant de comprendre à qui ils avaient à faire. Ils les laissèrent passer sans rien ajouter.

Le groupe était composé de cinq personnes. Ils laissèrent leur monture au sixième pallier de la ville et continuèrent leur chemin en direction du palais à pied. Ils passèrent telles des ombres au milieu des badaux, et personne ne les remarqua.

Ils entrèrent dans le palais et s'avancèrent jusqu'à au siège ou s'était assoupi Oron. Ce dernier se réveilla brusquement en voyant la délégation s'approcher de lui.

Ils repoussèrent enfin leurs capuches et Oron pu admirer les fins traits des elfes de l'Eriador. Orodreth, l'un des ambassadeur de Mithlond, s'avança et parla de sa voix clair :


"Les elfes des Havres Gris vous saluent noble gondorien ! Ils ont eu vent de la triste nouvelle et vous présentent leurs condoléances les plus sincères. Le seigneur Talioran lui-même aurait certainement voulu être ici s'il n'avait pas été occupé en Arnor depuis plusieurs semaines déjà. Sachez qu'ils vous fait parvenir sa sympathie dans ces moments difficiles pour vous."

L'elfe avait fini son bref discours. Il fit un pas de retrait.

Orodrith avait eu vent de la façon dont Druss avait péri. Qu'il avait réagit de façon exagéré et que ses actes l'avaient mené à sa perte. Mais ce n'était réellement pas le jour pour débattre de telles choses ! Aujourd'hui, les elfes de Mithlond venaient pour présenter leurs respects à la famille du défunt et au peuple de Minas Tirith et pour rien d'autre !

Orodrith ajouta :

"Talioran sait pertinemment que votre cité et Mithlond n'ont pas eu de réels contacts encore, mais il espère bien que cela changera dans le futur et que l'éloignement géographique de nos deux cités n'empêchera pas un rapprochement politique."

Après ces quelques mots, les cinq elfes mirent un genou à terre devant Oron. C'était là la manière ultime pour un elfe de témoigner son respect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tùor

avatar

Nombre de messages : 873

~ Fiche ~
~ ~: Homme
~ ~:

MessageSujet: Re: La fin d'un règne trop court ...   Lun 3 Mar 2008 - 15:11

La cité blanche était en deuil...L'arbre blanc lui-même, qui représentait pourtant la puissance de La Tour de Garde, semblait pleurer amèrement la perte de son dirigeant. De toutes les régions des peuples du Bien de la Terre du Milieu se pressaient des Hommes, des Elfes, des Nains, qu'ils soient simples Seigneurs ou Rois pour présenter leur condoléances dans, alors que le chef-d’œuvre des Nùménoréens semblait assombris par les événements récents. Le Gondor vivait une des périodes les plus sombres de son existence.

Parmi les humains se trouvaient un homme, seul, avec pour seule marque d'appartenance que l'insigne de Cair Andros sur son épaule gauche. Il salua toutes les délégations présentes, puis s'avança à son tour vers Oron et lui dit :

"Salut à vous, Oron, je suis Tùor, le Seigneur de Cair Andros. La Forteresse vous annonce tous ses regrets. Je tiens aussi à vous exprimer mon regret de n'avoir jamais pu parlementer avec lui. Elle est prête à vous aider dans tous les sens du terme, autant économiquement que militairement, et sera ennemi de toute menace portée à votre encontre. En tant que Gondoriens, nous sommes liés à vous, mais nous vous apportons également notre amitié. Si un jour vous étiez dans le besoin, n'hésitez pas à nous faire appel."

Après cela il donna à Oron un anneau qu'il souhaitait donner à Regnak, pour appuyer ses dires, et signifier son soutien politique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world2.monstersgame.fr/?ac=vid&vid=43003014
Elessar

avatar

Nombre de messages : 1587

~ Fiche ~
~ ~: Homme
~ ~:

MessageSujet: Re: La fin d'un règne trop court ...   Lun 3 Mar 2008 - 20:12

La nouvelle parcourut une bonne partie de la Terre du Millieu, et atteint les oreilles d'Elostirion. Elessar partit aussitôt en laissant le commandemant à son second. Il atteint le cité blanche au bout d'une semaine de voyage, tout s'était passé pour le mieux, bien qu'il soit triste de la mort de son ami...
Il gagna donc la cité avec sa famille, et fît le triste deuil avec le reste de la cité.
Il alla voir dan un premier temps, Oron le frère de Marchemort. Il remarqua également des autres seigneurs venus ici pour participer aux funérailles. Elessar se joignit a eux et annaonça :


"Bien triste nouvelle, que j'ai appris là ! Oh, Oron, vous avez mes condoléances, ainsi que celles de ma famille.
Il marqua une pause, et repris :
Je ferai tout mon possible pour que, en tant qu'allié de cette belle mais triste cité, la seigneurerie de Regnak, votre frère, se passe pour le mieux...
Mais nous ne sommes pas là pour cela... La mort du pauvre Marchemort est bien tragique ! J'aimerai... j'aimerai que vous me parliez de ce bon seigneur, que je n'ai point eu le temps de vraiment fréquenter."


Bien qu'il essayait de la dissimuler, une tremblement se distinguait dans sa voix. Il était concient que ce qu'il venait de demander était un peu risqué pour l'instant :


"Excusez-moi, je n'aurai pas du vous le demander tout de suite. Même peut-être pas du tout, il est trop tôt... Beaucoup trop tôt. J'espère, que vous me pardonnerez cette offense..."

Il s'enfonça dans le fauteuil le plus proche et patienta en silence, comme les autres, que quelque chose arrive, ou que quelqu'un dise quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchemort

avatar

Nombre de messages : 2445

~ Fiche ~
~ ~: Homme
~ ~:

MessageSujet: Re: La fin d'un règne trop court ...   Mar 4 Mar 2008 - 13:37

Oron accablé par la nouvelle de la mort de son frère bien aimé n'avait pas dormit plus de deux heures par nuit et l'arrivée des Elfes de Mithlond le surpris en plein sommeil alors qu'il s'était assoupi sur un siège. Il sursauta en entendant le bruit de pas des gardes escortant les Elfes et écarquilla les yeux lorsque ceux-ci rejetèrent leurs capuches en arrière, bien sur il avait déja vu des Elfes plusieurs fois, mais ceux-ci avaient quelque chose de particulier, une aura étrange mais rassurante ... Puis l'Elfe pris la parole et apporta les condoléances du Seigneur Talioran ainsi que celles de son peuple, Oron en fut touché, car certes il n'y avait eu jusqu'alors aucun contact entre Mithlond et Minas Tirith, mais ceux-ci avaient tout de même répondu a la lettre qu'Oron leur avait envoyé, autant pour les inviter aux funérailles de son frère que pour établir un premier contact. La gorge sérrée il répondit :

"Nobles amis, je suis très touché par votre venue... Et je vous en remercie du fond du coeur. J'ai eu vent des affaires occupant le Seigneur Talioran et je ne lui porte aucune rancoeur de n'être pas présent, bien au contraire, avoir envoyé une délégation est un geste le pardonnerais bien plus qu'il ne l'aurait fallu s'il avait commis une quelconque offense."

Oron laissa ensuite répondre Orodrith et essaya de respirer plus calmement pour faire disparaître la boule qu'il sentait dans sa gorge, enfin il répondit :

"Je reconnais notre erreur de ne point avoir envoyé d'émissaires à Mithlond pour forger des liens d'amitié avec votre cité, mais votre Seigneur ne pouvait mieux agir dans ce sens qu'en envoyant ses représentant aux funérailles de mon frère et seigneur, quand notre deuil sera terminé, je ferais mon possible pour venir en personne à Mithlond afin de présenter mes respects et notre amitié à votre Seigneur, et la distance nous séparant n'y changeras rien."

Et à son grand etonnement, les 5 Elfes mirent un genou à terre, Oron bien que peu connaisseur des traditions Elfiques, compris qu'il s'agissait de leur plus grande marque de respect, il cru tout d'abord qu'elle lui était adressée et voulu leur demander de se relever car il ne pensait pas en être digne, puis il compris que ce geste était adressé également a Marchemort ainsi qu'au peuple de Minas Tirith tout entier, il ne dit donc rien et s'agenouilla également face aux Elfes estimmant que c'était la meilleur façon de répondre à leur geste. Il resta ainsi jusqu'a ce que les Elfes se relèvent et il en fit de même, puis il leur proposa de se reposer de leur long voyage en attendant la cérémonie. Il fit appeler un serviteur et lui demanda d'emmener les 5 Elfes dans les quartiers réservés aux délégations d'honneur.

Alors que le dernier Elfe passait la porte, une nouvelle délégation fut annoncée, celle de Cair Andros. Oron se dirigea vers eux et s'inclina devant Tùor lorsque celui-ci se présentat et fit par de ses regrets :

"Seigneur Tùor, je vous remercie de tout mon coeur pour votre compassion ainsi que pour votre amitié et votre fidélité. Sachez que Cair Andros aura notre soutien tant qu'il le faudras, mais nous parlerons de politique plus tard, l'heure est aux larmes et aux souvenirs."

Puis Tùor lui offrit l'anneau destiné à Regnak, Oron le prit respectueusement et le passa dans la chaine d'argent qu'il portait autour du cou, il s'inclina une seconde fois devant Tùor et déclara :

"Messire, je donnerais cet anneau a Regnak dès qu'il sera de retour, votre geste lui ira droit au coeur et je me permet de vous en remercier. A présent si vous le souhaitez vous pouvez aller vous reposer ou attendre ici, mais la cérémonie ne commençera qu'une fois que toutes les délégations attendues seront présentes. D'ailleurs voici celle d'Elostirion !"

S'excusant auprès de Tùor, Oron se dirigea cette fois-ci vers Elessar qu'il salua chaleureusement :

"Merci de votre soutien Seigneur Elessar, mon frère vous appréciez grandement et il aurait surement aimé vous revoir ainsi que la belle cité d'Elostirion. Comme vous l'avez dit c'est Regnak qui prendra la suite de Marchemort, mais la passation de pouvoir n'aura lieu qu'après la cérémonie. Quant à vous parler de mon frère ... Tout celà sera fait lors de ses funérailles, nous lui feront hommage en racontant l'histoire de sa trop courte vie ... Vous ne m'avez aucunement offensé Seigneur Elessar, au contraire l'interêt que vous portez pour lui l'honnore un peu plus ... A présent vous pouvez aller vous reposer ou patienter ici Seigneur, si vous le souhaitez un serviteur vous conduira dans votre suite..."

Mais Elessar choisi de rester dans la salle et alla s'installer dans un fauteuil un peu plus loin ... Oron fit de même et s'enfonça dans ses pensées en attendant les prochaines délégations.

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Un bon ennemi est un ennemi mort .... Ou blessé mortellement d'une flèche dans la carotide ... Ouais ça aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléandoreïl

avatar

Nombre de messages : 936

~ Fiche ~
~ ~: Elfe
~ ~:

MessageSujet: Re: La fin d'un règne trop court ...   Mar 4 Mar 2008 - 22:50

Les garde du premier cercle les virent de loin une petite troupe de dix cavaliers s'avançant en leur direction à une vitesse incroyable. Quelques instant plus tard les dix cavaliers enmitoufflés dans de grandes capes mauves foncés se présentèrent au garde. Un des elfes laissa tomber sa capuche découvarnt ainsi un visage calme et beau, Il s'adressa alors aux gardes.

- Bonjour nous venons de Fennas Drúnin et voulions nous présenter devant Oron. Veuillez nous indiquer le chemin je vous pris.

Le garde s'executa malgrés sa grande surprise et leur indica le chemin. La troupe se mit alors en chemin gravissant calmement les différents paliers. Arrivés au dernier palier les elfes descendirent de cheval et les confièrent à un palfrenier. Ils se dirigérent ensuite vers le palais.

A leur entrée Elessar tourna la tête et Oron se leva. Les elfes ôtèrent alors leurs capuches révelant ainsi leur visages.
Ils s'approchèrent d'Oron et le saluairent en baissant la tête.

- Bonjour noble gondorien je suis envoyer par dame Anëlwen pour vous transmettre toute nos condoléances. Il est difficile de trouver les mots qui réconfortes en de tels occasions mais sachez que notre peuple regrette amèrement la disparition de votre seigneur. Notre souveraine regrette de ne pas pouvoir etre venu personnelement mais vous n'ètes pas sans savoir que les derniers évennements en Eregion ne lui permettent pas de s'absenter.

Thingil fit une pause. Durant laquelle il regarda tour à tour Elessar et Oron.

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
http://caesrim.labrute.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valindor

avatar

Nombre de messages : 4336

~ Fiche ~
~ ~: Elfe
~ ~:

MessageSujet: Re: La fin d'un règne trop court ...   Mer 5 Mar 2008 - 12:19

Les gardes de Minas Tirith ouvrirent une fois de plus les portes de leur province car cette fois, des cavaliers aux couleurs de Caras Celairnen arrivèrent...

Une dizaine de cavalier firent donc leur entrée en ville et on leur indiqua le chemin vers la demeure d'Oron, triste frère du déjà regretté Seigneur Marchemort...

Une fois arrivés devant la belle bâtisse, la délégation mit pied à terre et deux d'entre eux suivirent un garde qui les mena vers la famille en deuil...
Les autres s'occupèrent des chevaux en attendant que des palfreniers arrivent...

Les deux hommes attendirent que la délégation de Fennas Drunin eut terminé pour entrer, sur ordre du garde... Les deux hommes s'avancèrent donc et ils paraissaient marqués par un long voyage. En effet, ils étaient partis d'Erebor et avaient voyagé le plus rapidement possible afin de ne pas rater ces tristes funérailles...

Arrivés devant Oron, les deux hommes s'inclinèrent et attendirent qu'on leur donne la parole. Puis, le plus petit des deux parla:


Bonjour Monseigneur, je suis Darith, ami et conseiller de Valindor, Seigneur de Caras Celairnen et d'Annùminas. Monseigneur Valindor ne peut être présent car il est retenu à Annùminas tout comme les Seigneurs Talioran, Éléandoreïl et Galedor. Mais il me fait vous transmettre toute sa sympathie et il vous souhaite bon courage.
Je suis de tout coeur avec vous et tiens à vous dire que même si nos contrées n'ont pas encore eu beaucoup de contacts, cela ne voulait pas pour autant dire que Celairnen ne le désirais pas, mais que l'occasion ne s'était pas présentée...


Darith se tut ensuite et se retira vers les autres délégations, laissant ainsi Oron accueillir les nombreux visiteurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchemort

avatar

Nombre de messages : 2445

~ Fiche ~
~ ~: Homme
~ ~:

MessageSujet: Re: La fin d'un règne trop court ...   Jeu 6 Mar 2008 - 13:37

Le garde était descendu des remparts dès qu'il avait apperçu les cavaliers, ils était trop peu nombreux pour qu'il s'agisse d'une menace et de nombreuses délégations étaient attendues, il acceullit donc les Elfes de Fennas Drùnin et les guida jusqu'a la Grande Salle où se tenait Oron et un peu plus loin Elessar. Oron perdu dans ses pensées leva la tête a leur arrivée et se leva de son siège pour aller les acceuillir, il reçut avec un hochement de tête les paroles de l'Elfe et lui répondit :

"Je vous remercie, vous et votre souveraine pour votre soutien, je sais que le chemin a été long et je vous en suis d'autant plus reconaissant, Dame Anëlwen est tout a fait pardonnée, comme je le disait il y'a quelques instants à vos voisins de Mithlond, le fait d'avoir envoyer une délégation est hautement suffisant."

Puis il voyant que l'Elfe regardait également Elessar, Oron lui dit:

"Je ne pense pas vous présenter le Seigneur Elessar, notre ami et allié, vos deux cités n'étant pas très éloignées, vous avez surement du avoir des relations. Il..."

Mais Oron fut interrompu par une nouvelle arrivée, il se retourna pensant avoir a faire à une nouvelle délégation, mais il ne vit que sa petite soeur, Myriel, elle venait juste d'arriver d'Erebor et portait encore ses habits de voyage, des larmes sillonaient son visage angélique et elle restait immobile sur le pas de la porte, Oron fit un pas en sa direction :

"Myriel..."

Elle se mit à courir vers lui et se jetta dans ses bras, le corps secoué de sanglots, ils se tinrent ainsi un petit moment, puis Oron leva la tête vers ses invités :

"Si vous voulez bien nous excuser un instant..."

Il emmena Myriel dans le fond de la salle et lui raconta toute l'histoire, celà dura une dizaine de minutes pendant lesquels Elessar et les Elfes de Fennas Drùnin n'entendirent que des chuchotements et des sanglots, puis Oron revint, tenant Myriel par le bras, leurs yeux étaient humides mais les larmes ne coulaient plus, du moins pour le moment... Oron appela un garde et lui demanda d'emmener Myriel dans sa chambre, ce que l'homme fit.

Juste après sa sortie, la délégation de Caras Celairnen fut annoncée, ils venaient aussi d'Erebor mais Myriel les avait devancés d'une demi-heure, ils n'avaient surement pas pris le même chemin, sinon ils auraient faits route ensemble. Oron alla donc saluer les nouveaux venus, et encore une fois acceuillit leurs paroles d'un hochement de tête lent et chargé de remerciements :

"Mes amis, je vous remercie de vous être déplacés pour honnorer la mémoire d'un Seigneur que vous ne connaissiez pas, que le Seigneur Valindor en soit remercié. Il est vrai que nos deux cités n'on jusqu'alors pas eu de contacts, mais par ce geste Valindor vient de s'assurer notre amitié, comme le fit le Seigneur Talioran. Dans quelques temps votre ville reçevra surement la visite de mon frère Regnak ou de moi même, car nous n'avons que trop attendus pour établir des liens entre nos cités. A présent si vous le désirez, une suite est disponible pour votre délégation, un serviteur peut vous y conduire."

Les hommes de Caras Celairnen s'accordèrent pour aller prendre un peu de repos et quittèrent la salle à la suite d'un serviteur...

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Un bon ennemi est un ennemi mort .... Ou blessé mortellement d'une flèche dans la carotide ... Ouais ça aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meneldor



Nombre de messages : 2662

~ Fiche ~
~ ~: Homme
~ ~: Descendant de Númenor

MessageSujet: Re: La fin d'un règne trop court ...   Jeu 6 Mar 2008 - 19:13

Une autre délégation arriva de l'Arnor. Le blason de Minas Ancalimë indiquant leur provenance. Ils avaient voyagé de nombreux jours pour apporter leur soutien à cette cité dans ce moment si douloureux.
Les cavaliers se dirigèrent vers les gardes et l'un d'entre-eux fit sortir son étalon du lot. Il était vieux et semblait exténué, mais sa volonté lui avait permis de tenir le coup.


Salutations messieurs. Je suis Erenil de Minas Ancalimë, dans l'ouest. Je suis venu vous transmettre les voeux de mon peuple et vous accompagner dans cette dure épreuve.

Les cavaliers pénétrèrent alors dans la cité et purent admirer sa grandeur. Cependant, il y avait plus important et leur visite de la ville en berne fut remise à plus tard. Ils se dirigèrent donc vers le haut de la cité et là, laissèrent leurs chevaux. Erenil se fit aider pour descendre à bas de sa monture. Il prit un petit coffret attaché à sa selle et rejoignit les autres pour entrer voir Oron.
Une fois à l'intérieur, ils le saluèrent en baissant le buste et en posant la main droite sur leur poitrune. Puis Erenil prit la parole.


Noble Oron, il est facheux que notre rencontre se fasse en un tel moment! Mais je suis venu vous transmettre les voeux et le soutient de tous les habitants du royaume de Meneldor qui n'a pu faire le voyage.

Puis, il tendit le coffret devant lui et l'ouvrit pour laisser Oron y jeter un coup d'oeil.

Voici un petit présent pour vous! Il s'agit d'une statuette de Marchemort au temps de sa grandeur faite par notre Seigneur, Meneldor. Dans la famille de mon Seigneur, il était de coutume de représenter un grand homme dans une petite statuette afin que personne n'oubli jamais la moindre chose qu'il ait accomplie.


La statuette était magnifique et montrait Marchemort, l'arme dans une main et un bouclier dans l'autre. Symbole du renouveau du Gondor et de la protection qu'il tentait de donner à son peuple.
Erenil et ses hommes saluèrent à nouveau après avoir donné le coffre à Oron et se mirent dans un coin, adossés au mur, pour partager la peine d'Oron et Myriel. Erenil, fourbu par le voyage, prit place dans un fauteuil...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silk

avatar

Nombre de messages : 2153

~ Fiche ~
~ ~: Nain
~ ~: Descendant du Roi sous la Montagne ; Maître Diplomate

MessageSujet: Re: La fin d'un règne trop court ...   Ven 7 Mar 2008 - 22:31

Mornarin et les quelques nains lui servant d'escorte avaient pénétrés à l'intérieur de la Cité Blanche et s'était fait conduire jusqu'à la salle où se trouvaient déja de nombreuses délégations. Les gardes de la citadelles les avaient laissé passer après quelques explications d'usages, reconnaissant la bannière d'Erebor que les nains arboraient. Toute la cité semblait recouverte d'une tristesse sans borne tandis que tous pleuraient le défunt seigneur Marchemort. Dans cette atmosphère, les nains ne dénottaient pas, si ce n'était par leur taille ; le chagrin se lisait également sous les traits des visages que l'ont appercevait sous les vastes barbes des amis des hommes et s'est sans plus de cérémonie que Mornarin s'approcha d'Oron une fois que l'envoyé de Minath Ancalimë se fut présenté.

Une fois qu'il fut face à lui, le nain s'inclina respectueusement tout en parlant de sa voie grâve.

"Salutations Oron, j'apporte aux nobles gondoriens de votre cité et d'au delà les condoléances des nains des Monts du Fer. Bien peu de peuples peuvent être fier comme vous d'avoir eu un dirigeant de sa qualité."

Mornarin s'arrêta alors pendant un court instant, tout en se redressant ; puis, tout en faisant un geste vers Oron comme s'il avait voulu passer son bras autour d'une épaule bien trop haute, il reprit d'un ton moins solennel.

"Je tenais également à venir en personne vous assurez de toute ma compassion ; à vous ainsi qu'à votre frère et à votre soeur. Le seigneur Marchemort était réputé dans les Monts du Fer pour avoir la bravoure et la grandeure d'ême des grands héros d'antans et c'est toujours en bien qu'en parlait Mazarnil SilkII. Je ne l'ai pas personnelement bien connu, même si nous nous sommes échangés quelques messages par pigeons il y a de nombreux mois, avant cette malheurese bataille mais je suis certains qu'il s'agissait d'un grand homme."

Mornarin s'arrêta à nouveau, tandis que la tristesse d'Oron semblait se communiqué à lui ; le marquant profondément.

"Nous aurons de meilleures occasions pour en reparler, et il est avant tout important pour vous de faire votre deuil, mais ce tragique évenement nous à fait prendre conscience de la nécessité de reforger les liens entre nos deux cités.

A la fois en la mémoire de Marchemort premier du nom et de Druss Marchemort, soyez assuré de notre soutient et de la sympathie que nous éprouvons à votre égard ainsi que de la peine que nous ressentons également."

Mornarin baissa alors les yeux, comme plongé dans ses pensées. La mort de Druss Marchemort faisait pour lui échos à celle du Seigneur Marchemort premier du nom il y a longtemps de cela. La langueur l'ensserant, sa voie s'éteint doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galedor

avatar

Nombre de messages : 445

~ Fiche ~
~ ~: Elfe
~ ~:

MessageSujet: Re: La fin d'un règne trop court ...   Dim 9 Mar 2008 - 12:04

La mort de son seigneur est une chose redouté par tous les peuples, qui voit en lui un meneur et un guide pour tous ceux qui le suivent. En ce mois d'Avril de la deuxième année de là nouvelle ère, la Terre du Milieu apprend la mort d'un grand seigneur des hommes : Druss, dit Marchemort. Il était le seigneur de Minas Tirith, et il avait réussi à réunir nombre de seigneur du Gondor sous sa bannière. Aujourd'hui il reposait en paix, et la ville de Minas Tirith portait le deuil de son roi.

La famille royale d'Imladris était éparpillé à travers les Terres, mais comme tout autre, il ont appris la tragique nouvelle et décidèrent d'envoyer une personne de confiance pour transmettre les condoléances à la famille de Marchemort,de la part du peuple entier d'Imladris.


Plusieurs jours après l'annonce tonitruante de la mort du grand seigneur de Minas Tirith, trois elfes arrivèrent aux portes de la cité. Sans arme ni armure, ils pénétrèrent dans la cité. Le petit groupe ne put que voir la tristesse dans la cité, des jours sombre avait frappé ce lieu. Ils continuaient leur progression dans la ville, jusqu'au palais, ancienne demeure du défunt.

Ils arrivèrent enfin devant le parvis, et mirent pied à terre. Avançant droit devant, fier et noble, ils s'inclinèrent devant Oron. L'un d'eu fit un pas en avant et pris la parole.


"Je suis ici pour vous présenter les condoléances du peuple d'Imladris, et à nos pleurs viennent s'ajouter ceux des villes de Kalfalas et Cameth Brin."

Il avait la mine grave et solennelle, comme les elfes se devaient de l’être. Mais au plus profond d’eux, le même chagrin raisonne pour tous les personne morte en défende leur cause.

"Mon seigneur tenait à vous faire savoir qu’il sera présent, et qu’il aimerai vous rencontrait, pour parler de votre frère, mes aussi pour régler quelque affaires ni commercial, ni militaire avec vous. Il sera peut être accompagné d’autre grand seigneur, mais en attendant ce moment, il vous envoi c’est plus sincères condoléances."

Ils le saluèrent à nouveau, puis s’installèrent en ville, en attendant leur seigneur. Sur le chemin les menant à l’auberge, ils virent de nombreux émissaires, de nombreux peuples différents. Preuve que le seigneur Marchemort était grandement admiré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchemort

avatar

Nombre de messages : 2445

~ Fiche ~
~ ~: Homme
~ ~:

MessageSujet: Re: La fin d'un règne trop court ...   Lun 17 Mar 2008 - 16:16

Les gardes laissèrent passer la délégation aux couleurs de Minas Ancalimë et deux d'entre eux montèrent à cheval pour les escorter jusqu'au Palais, une fois qu'ils y arrivèrent, deux nouveaus gardes les guidèrent jusqu'a la Grande Salle où se tenait Oron et les quelques émissaires ou Seigneurs qui étaient restés , Oron reçut donc Erenil, notant son air fatigué. Il accepta en silence les condoléances d'Erenil et lui répondit :

"Seigneur Erenil, mes vieux amis Tom et Broland m'on beaucoup parlé de vous et nul doute que Meneldor nous a fait l'honneur d'envoyer son meilleur ambassadeur. Les relations entre nos deux cités n'ont pas été nombreuses, mais elles ont toujours eu de bons échos, j'espère que celà se poursuivra."

Puis il vit avec étonnement le vieil Arnorien lui tendre un petit coffret finement ouvragé. Son étonnement se changea en émerveillement lorsqu'il prit la statuette, la ressemblance avec son frère était frappante, à tel point qu'une larme coula de nouveau sur la joue d'Oron, qui retrouvait devant lui l'image parfaite de son défunt frère. Sa gorge se serra et il remercia avec difficulté Erenil :

"Je ne sais que dire... Cette statuette est magnifique... Ce sera un souvenir éternel pour moi, Myriel, Dakeyras et Regnak. Vous ne pouviez nous faire un plus beau présent. Merci du fond du coeur."

Et ne sachant quoi ajouter, Oron se tut, Erenil et les siens respectèrent son silence et s'écartèrent, laissant Oron seul un instant, jusqu'a l'arrivée de la délégation d'Erebor. Les Nains affichaient des visages sombreset Oron vit qu'ils partageaient sa tristesse, il se dirigea vers Mornarin, qu'il avait eu l'occasion de rencontrer et d'apprécier, il écouta ses condoléances et répondit :

"Maitre Mornarin, vos paroles sont en or, et tous les remerciements du monde ne suffirait pas, vous remercierais également Mazarnil Silk II de sa considération à notre douleur. J'aurais aimé que vous le rencontriez un jour, c'était un homme bien..."

Oron fit un pause, se remémorant au fond de lui des souvenirs d'enfance avec son frère, et des fois où il passait des heures à lui parler de son rêve de réunification, puis il releva la tête et dit a Mornarin :

"Oui mon ami, les liens de nos cités doivent êtres ressérés comme ils l'étaient du temps de Marchemort premier du nom, Minas Tirith sera toujours auprès de vous si le besoin s'en fait sentir, soyez en assurés !"

Sur ces paroles, Oron s'enfonça à nouveau dans ses pensées, les yeux dans le vague il ne vit pas le Nain s'éclipser doucement pour laisser la place a la délégation d'Imladris, ainsi quand Oron releva la tête, s'était un Elfe qui se tenait devant lui, pendant une seconde il eut un air surpris, puis il se reprit et salua l'ambassadeur de Galedor, écoutant ensuite ses condoléances, puis lui répondit :

"Noble ami Elfe, je vous remercie profondément, vous et votre Seigneur, ainsi que les habitants des villes de Kalfalas et de Cameth Brin. Vous direz à votre Seigneur, que dès que je le pourrais, je viendrais en personne le rencontrer, nos villes doivent entretenir de bonnes relations et jusqu'alors nous regrettons de ne pas avoir fait le premier pas. Mais je vous assure que nous allons nous corriger."

Il allait continuer quand le silence s'imposa dans la pièce, toutes les têtes se tournèrent vers la porte, Regnak venait d'arriver... Oron fit un léger signe de tête a l'Elfe pour s'excuser et se dirigea vers Regnak, son frère en fit de même. Les deux frères tombèrent dans les bras l'un de l'autre, et ils pleurèrent en silence, au milieu de la salle où toutes les délégations présentes pouvaient les voirs, le coeur serré par cette scène de douleur. Puis Regnak releva la tête, et repoussant doucement Oron essuya ses larmes, il observa lentement la salle, y trouvant Hommes, Elfes et Nains, il avança lentement jusqu'au centre de la pièce et dit :

"Mes amis, mon coeur est rempli de douleur et de tristesse et pourtant aussi de joie, car jamais je n'aurais cru que mon frère reçoive autant d'honneur après sa mort surtout au terme d'un règne aussi court... Je n'arrive pas à trouver les mots pour vous remercier assez d'être venus, mais sachez que c'était la plus belle chose que vous pouviez nous offrir, et offrir à Druss, pour celà vous ne serais jamais assez remercié. Il en est ici que nous n'avons jamais eu l'occasion de rencontrer, et je les remercie d'autant plus, car ce geste contribue fortement à unir nos cités et forger des liens que rien ne pourras briser."

Regnak laissa planer ses paroles un instant dans l'air de la salle, puis conclut :

"A présent, vous pouvez aller vous reposer, vous avez tous fait un long voyage et une nuit de repos vous fera grand bien, demain aurons lieu les funérailles de notre frère et Seigneur."

Sur ces paroles, les délégations encore présentes dans la salle sortirent, chacune fut accompagnée par des serviteurs pour leurs montrer leurs quartiers, et une fois installés, tous s'endormirent rapidement. Le lendemain aurait lieu les funérailles...

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Un bon ennemi est un ennemi mort .... Ou blessé mortellement d'une flèche dans la carotide ... Ouais ça aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echtelion

avatar

Nombre de messages : 45

~ Fiche ~
~ ~: Homme
~ ~: Descendant de Numénor

MessageSujet: Re: La fin d'un règne trop court ...   Sam 22 Mar 2008 - 23:12

Echtelion quitta tôt le matin Edhellond. Il avait appris la nouvelle et ce fut le coeur empli de peine de ne même pas avoir été appelé afin de sauver le seigneur Marchemort qu'il se présenta à la capitale. Honteux de son échec, il vint avec 200 gardes de la citadelle et un cerceuil fait par l'art des elfes et des Dunedains à Edhellond fait de blanc bois travaillé de la même manière que les bateaux des Havres et incrusté d'or et de runes en elfe, langue commune ou runes nainiques avec des récits de louanges et de bravoure insrit partout sur la dernière couche du seigneur.
Il vint près de Oron et bien qu'il ne pleura pas car il n'était pas dans sa nature de montrer ses sentiments, il n'en ressentait pas moins une grande peine, n'oubliant en lui même pas que sans l'aide précieuse de Minas Thirit, Edhellond aurait mit bien plus de temps à prendre son essor. C'était un sort affligeant et ses paroles restèrent coincées dans sagorge lorsqu'il vit Oron. Il eut le courage de s'adresser à lui et lui présenta sa garde de 200 guerriers de la cour de la fontaine.
Il s'adressa à lui.

"Seigneur Oron, je viens d'Edhellond avec deux présents.
Le premier le voici, je vous offre mes meilleurs gardes afin qu'il puisse préserver votre vie mieux que celle du seigneur Marchemort que tous en Edhellond pleurent. Je cherche par là à essuyer ma faute de ne pas avoir été présent à Osgiliath comme tant d'entre nous, alliés de Gondor.
Le second présent est d'une tout autre nature. Je vous offre ce cerceuil de bois blanc elfique que les charpentiers d'Edhellond, les meilleurs après ceux des havres, ont créés de leurs mains habiles. Il est d'or, d'argent et même de Mithril et si il peut vous paraître deux fois trop grand, c'est parce que tous ses bors sont gravés par le récit de sa vie et de ses exploits, de sa bonté et de sa droiture d'esprit. J'espère que vous trouverez là quelque chose que vous utiliser
ez."

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Spoiler:
 


-2 galions
-4 balistes
-300 archers
-100 fantassins
-800 rôdeurs d'Ithilien
-900 gardes de la citadelle
-100 guerriers de Lamedon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Huruk

avatar

Nombre de messages : 6919

~ Fiche ~
~ ~: Homme
~ ~:

MessageSujet: Re: La fin d'un règne trop court ...   Dim 23 Mar 2008 - 11:31

Refusé on n'a pas le droit de donner des troupes

Merci de respecter les règles...

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Fiche du personnage :
Cliquer ICI

Cair Andros ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchemort

avatar

Nombre de messages : 2445

~ Fiche ~
~ ~: Homme
~ ~:

MessageSujet: Re: La fin d'un règne trop court ...   Dim 23 Mar 2008 - 16:05

Je me posais la question, mais Talio a autorisé... Connecte toi sur mon compte pour vérifier mes MP...

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Un bon ennemi est un ennemi mort .... Ou blessé mortellement d'une flèche dans la carotide ... Ouais ça aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fînduir

avatar

Nombre de messages : 4434

~ Fiche ~
~ ~: Elfe
~ ~: Enfant de Premier-né

MessageSujet: Re: La fin d'un règne trop court ...   Dim 23 Mar 2008 - 16:40

Oui j'ai autorisé exceptionnellement la chose... Rolling Eyes

Même si c'est FORMELLEMENT interdit...

Son personnage est mort, alors un peu de coeur Huruk Wink

Non ? comment ça non ? Laughing

Bref, tout ça pour dire que j'ai accepté la chose de manière unique et exceptionnelle parce que son personnage était mort... Mais que ça ne se reproduira pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silk

avatar

Nombre de messages : 2153

~ Fiche ~
~ ~: Nain
~ ~: Descendant du Roi sous la Montagne ; Maître Diplomate

MessageSujet: Re: La fin d'un règne trop court ...   Lun 24 Mar 2008 - 1:43

Après les parôles de Regnak, Mornarin ne tarda pas à quitter la salle où se trouvaient les représentants des différents peuples. Quelques serviteurs le conduirent lui et sa suite à des appartements dont le confort n'avait d'égal que la sobriété qui s'imposait dans cette cité en deuil.

Après avoir remercier les gondoriens, Mornarin ne put s'empêcher de sombrer dans ses pensées tandis qu'autour de lui, les quelques nains qui l'accompagnaient se restauraient dans le calme, respectant le silence de leur ainé. Se trouver dans la Cité Blanche rappellait au coeur de Mornarin la douleur des Anciens Temps lorsque la citadelle avait été submergée par les hordes d'orcs et d'haradrim ...

Il avait toujours appréciés la lecture de ces anciens récits qui comptaient les plus grandes batailles des temps passés et voici qu'il se trouvait sur le lieu de l'une d'entre elles, théâtre de la vie d'un des plus grands seigneurs humains ...

Une soudaine inspiration s'empara de Mornarin, et après s'être passé de l'eau claire sur le visage, il quitta le batiment de pierre blanche et gravit les quelques marches menant à l'esplanade la plus proche, marchant à travers la citadelle ...

Quelques heures plus tard, il se trouvait devant ce qu'il avait cherché ; la Statue du dernier des Hauts Rois se trouvait devant lui. Erigée après la reconquête de Minath Tirith en l'honneur de l'amitié entre les deux peuples, elle s'élevait fièrement au milieu d'une des places de la cité grouillante par ailleurs d'activité. S'inclinant devant la Statue de Silk premier du nom ; Mornarin resta ainsi agenouillé pendant de longues minutes au milieu des humains, rendant hommage à l'illustre souverain des Monts du Fer.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléandoreïl

avatar

Nombre de messages : 936

~ Fiche ~
~ ~: Elfe
~ ~:

MessageSujet: Re: La fin d'un règne trop court ...   Lun 19 Mai 2008 - 22:14

Au fait et ces funérails ça devient quoi ?

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
http://caesrim.labrute.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin d'un règne trop court ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin d'un règne trop court ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MAJ ! First RP! [Oh, mon titre est trop court... x)]
» Christian Vs Cena
» Naoki to Chizuru - Coupez pas trop court, hein?
» MARIE DE LORRAINE ? « Je suis de grande taille, mais j'ai le cou petit. »
» CYJ - La pile électrique à temps de rechargement très court (trop court)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu :: La Diplomatie-
Sauter vers: