A tout nouveau joueur potentiel, le forum est inactif depuis plusieurs années. Si vous êtes un ancien nostalgique, passez dire bonjour à la taverne !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ambassade d'Erebor, le Mont Solitaire

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Silk

avatar

Nombre de messages : 2153

~ Fiche ~
~ ~: Nain
~ ~: Descendant du Roi sous la Montagne ; Maître Diplomate

MessageSujet: Re: Ambassade d'Erebor, le Mont Solitaire   Mar 26 Aoû 2008 - 14:49

Le retour du Roi ...
Razz


" Dorin ? Je pense que nous pourrions rembourser nos amis de Minas Ancalimë à présent. Nos coffres sont pleins, l'hiver à été rude mais nos mines ont été productives."

Tout en parlant, Mornarin tappotait machinalement le bas du bilan économique qu'il relisait.

" Oui, tu as sans doute raison. Nous pourrons demander aux prochains marchands qui se rendront dans les vertes terres de l'Arnor d'accompagner un de nos dilpomates et de livrer le métal. "

Les deux nains se trouvaient dans la salle du conseil et discutait tranquilement des affaires du royaume. Plusieurs affaires diplomatiques importantes avait été évoqué, et ils en étaient à présent aux questions économiques. La pièce était autrement silencieuse, les murs épais de la salle empèchait les murmures de l'activité de la citadelle de parvenir jusqu'à eux et seul le crépitement des buches les accompagnait.

Soudain, la porte fut ouverte avec empressement par les gardes qui se trouvait à l'extérieur et un lanceur de hache fit son entrée. Il venait visiblement d'effectuer une longue course revêtue de sa cotte de maille, et la sueur perlait sur son visage et dans sa barbe épaisse. Sans attendre de reprendre son souffle, le nain commençait déja à parler par saccade.

"Mes seigneurs !.. Le ... Le roi est là ! ..."

Avant qu'il ne put en dire plus, Mornarin le pressait de question tandis que Dorin quittait déja la salle, distribuant rapidement des ordres aux berserkers en faction.

Le roi était de retour à Erebor ... Le dernier descendant des Hauts Rois était là.


....





Dernière édition par Silk le Sam 30 Aoû 2008 - 0:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tetram

avatar

Nombre de messages : 115

~ Fiche ~
~ ~:
~ ~:

MessageSujet: Re: Ambassade d'Erebor, le Mont Solitaire   Ven 29 Aoû 2008 - 15:23

L'homme du Rohan s'excusa à son tour car le délai de remboursement avait été largement dépassé avant de dire :

Oui, nous sommes bien ici pour vous rembourser ce que vous avez prêté à notre Roi.
Vos reçources vous attendent dehors dans les charrettes et vous pouvez, si vous le souhaitez, vérifier qu'il y à bien les 520 pièces d'or et les deux tonnes de fer que nous vous devons.

Le rohirim qui avait vérifié lui même si toutes le reçouces étaient bien là à Calemoras était sûr de lui.


Dernière édition par Tetram le Sam 30 Aoû 2008 - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silk

avatar

Nombre de messages : 2153

~ Fiche ~
~ ~: Nain
~ ~: Descendant du Roi sous la Montagne ; Maître Diplomate

MessageSujet: Re: Ambassade d'Erebor, le Mont Solitaire   Sam 30 Aoû 2008 - 0:36

[HRP : j'espère que personne ne m'en voudra si je double poste pour faire d'un côté la réponse à Tetram et de l'autre un rp ... :s]

Guljin souriait à l'humain qui se trouvait face à lui, et commenca à lui répondre, tout en continuant à marcher le long de la table massive afin de prendre l'un des lourds livres se trouvant sur un meuble de bois orné de symboles ancestraux ...

" N'ayez crainte, ce retard de remboursement ne pose aucun soucis, nous vous l'aurions fait savoir par pigeon dans le cas contraire ... "

Rapidement, le nain tourna les pages du livre jusqu'à trouver ce qu'il cherchait ... Après un rapide coup d'oeil, il le reposa et se rapprocha de la table tout en reprennant.

" En effet, c'est bien ça. Le remboursement du prêt est donc terminé à présent. "

Faisant le tours de la pièce d'un regard, Guljin ne put que confirmer ce qu'il lui avait sembler remarquer ... Il n'y avait pas absolument aucun tonneau de bière dans cette salle, ni même une cruche qui aurait été déposé avec deux choppes n'attendant qu'à être remplies ... Soupirant, le diplomate se rassit et reprit la parole, caressant machinalement sa barbe d'une main.

" Désiriez vous que nous nous entretenions d'autre chose ? Votre royaume se porte t il bien ? L'hiver a été rude ici et les récoltes des villes voisines en ont pattis ... Le retour du printemps a été fêté par bon nombre d'habitants ces derniers mois. "

Guljin souriait aimablement tout en discutant ... De part et d'autres de la salle, les berserkers en faction étaient immobiles, comme à l'acoutumé ...

Qui aurait pu penser que cette pièce était sans aucun doute le dernier endroit de la citadelle ou la nouvelle n'était pas parvenue ... Partout, l'agitation règnait ; et il n'y avait à présent plus aucun doute ; l'étendart du roi flottait non loin de la cité, arboré fièrement par la troupe naine en approche ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silk

avatar

Nombre de messages : 2153

~ Fiche ~
~ ~: Nain
~ ~: Descendant du Roi sous la Montagne ; Maître Diplomate

MessageSujet: Re: Ambassade d'Erebor, le Mont Solitaire   Sam 30 Aoû 2008 - 1:19

L'arrivée au Mont Solitaire ...

Une nouvelle bourrasque descendit du sommets de la montagne et vint faire claquer l'étendart qui flottait à présent à l'avant de la petite troupe. Sur un fond de sable s'étalait les armoiries d'Erebor ; le bouclier et les haches des nains, qui reposaient sur un casque couvert, symbolisant la famille des Hauts Rois reignant sur la ville. Mazarbul l'avait demandé quelques temps auparavant, et puisque le hérault de l'armée était toujours blessé et transporté à l'aide du train de bagage, Bararn avait été chargé de porté l'étendart.

Depuis la citadelle, les armoiries étaient en vues depuis bien longtemps et avaient confirmé les rumeurs apportés par les commercants et les lanceurs de haches qui s'était rendus à la rencontre de la troupe. Le roi était de retour.

La nouvelle s'était répandue comme une trainée de poudre, et le premier hall d'Erebor ressemblait à présent à une fourmillière. Les étrangers qui se trouvaient là étaient sidérés, jamais ils n'auraient pu penser la cité si grande, jamais il n'aurait pu penser que tant de nains puissent se trouver dans les niveaux inférieurs, parmis les salles où seuls les nains étaient admis, parmis les mines et les forges qui faisaient la fierté de leur peuple. Pourtant, les halls et les tunels avoisinnants étaient tout aussi encombrés, l'ensemble de la population de la citadelle se trouvant réunis dans les premières salles afin d'assister du plus près possible au retour du souverain.

A proximité de la porte, le Conseil des Anciens et les membres les plus éminants de la communauté s'était réunis et discutaient intensément. Mornarin et Dorin III se trouvait parmis eux et ne se démarquaient pas.

" - Oui, j'ai fais envoyé un message à Dum in Korn afin de prévenir Nagrir, il sera là le plus rapidement possible.
- Parfait. J'ai hate de revoir mon frère ... Je pense retourner à Dum in Korn quelques temps dans les prochains mois. Il y a si longtemps que je n'ai pas vu ma cité ...
- Une fois Mazarbul de retour parmit nous, les choses s'arrangeront ... "

Le reste des parôles de Mornarin se perdirent dans le bruit des lourdes portes qui pivotaient. Le brouhaha provoqué par l'assemblé de nains sembla s'enfler pendant quelques instants jusqu'à parvenir à son paroxysme ; à l'extèrieur de la cité se dessinait à contre jours la petite troupe de nains que tous attendaient depuis de longues heures ... Deux silhouette s'en détachait, et l'étendart d'Erebor flottait dans l'embrasure de la large porte ...

Après quelques secondes, les deux silhouette s'avancèrent, et passèrent le seuil de la porte, permettant ainsi aux nains assemblés dans le hall de les distinguer clairement, sans être aveuglés par la lumière du soleil. Immédiatement, le silence se fit.

Mazarbul Silk II se tenait droit face à l'assemblée, ses deux poings puissants reposant sur ses hanches, où battait une hache à une main ... Il était toujours revêtu de son casque, et l'on pouvait voir que la cape qui était régulièrement agitée par le vent était marquée par la poussière d'un long voyage ... L'étendart d'Erebor qui flottait au dessus de Silk II était lui resplendissant. Fièrement, Bararn se trouvait derrière son souverain et dressait la bannière aussi haut qu'il le pouvait.

Après quelques longues secondes, Mazarbul s'avanca de quelques pas en défaisant son casque ... Immédiatement, le bruit sembla revenir, tel un murmure qui ne demandait qu'à enfler ...

Continuant à avancer, Mazarbul écarta les bras, les ouvrant ainsi à Mornarin et Dorin III qui se trouvaient face à lui, tout autant qu'à l'ensemble des nains qui étaient rassemblée. La foule n'attendait que ce geste, et tandis qu'une bourrasque pénétrait dans le hall en faisant claquer l'étendart ; le murmure de la foule se mua en rugissement.

" Le roi est là ! Vive le roi ! Le roi est de retour ! Vive le roi ! "

Et tandis que les trois nains se retrouvaient face à face, à quelques mètres de l'entrée de la citadelle ; les grands cors d'Erebor se firent entendre, recouvrant les cris des nains qui étaient rassemblée. Durant les quelques instants où les trois amis s'étreignirent, seul le son des cors d'Erebor se fit entendre, et il résonna longtemps en se répercuttant parmis tous les sommets voisins ...


...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silk

avatar

Nombre de messages : 2153

~ Fiche ~
~ ~: Nain
~ ~: Descendant du Roi sous la Montagne ; Maître Diplomate

MessageSujet: Re: Ambassade d'Erebor, le Mont Solitaire   Sam 30 Aoû 2008 - 13:55

Un sombre récit ...

Au loin, les derniers nains pénétraient à l'intérieur du Mont Solitaire. Il pouvait voir ces silhouettes courtaudes franchir lentement les portes, de leur pas pesant ... Dans un grondement, les portes bougèrent à nouveau et se refermèrent. Dans un hennissement, sa monture se cabra, et sa silhouette se détacha alors sur l'une des cimes avoisinantes ... Une silhouette sombre dont le capuchon était rabbatut. Quelques temps plus tard, il avait reprit son avance et se rapprochait d'Erebor ...


" Ah ! Mon ami ! Si longtemps ... "

Les trois nains se donnaient l'accolade tandis que le son des cors se répercuttaient sous les voutes. Derrière Mazarbul, Bararn avait fait s'avancé la petite troupe qui se trouvait à présent dans la citadelle. La dureté des combats que les nains avaient du endurer durant cette longue campagne pouvait se lire sur leurs visages et leurs accoutrements ... Mais plus encore, c'est le nombre d'absent qui s'imposait alors devant tous les habitants d'Erebor. Pas un seul des berserkers qui avait quitté la citadelle pour se rendre au petit village humain n'était de retour.

Déja, les vivas s'éteignaient peu à peu et les murmures se multipliaient, enflaient, et s'emblaient finalement avoir envahi toute la citadelle. Les fantassins à hache positionné aux premiers rangs par Dorin III formait un cordon de maille qui gardait un passage ouvert pour les nains exténués. Tous voyaient les survivants de durs combats traverser la foule, précédé par Mazarbul, Mornarin et Dorin III ainsi que le Conseil des Anciens. Tous attendaient un discour de leur seigneur, et Mazarbul pouvait sentir les regards des nains peser sur son dos tandis qu'il montait les marches jusqu'à une esplanade qui dominait le hall, à proximité de l'entrée.

Parvenu enfin à son sommet, il s'arrêta et fit courrir son regard sur tout ceux qui s'étaient rassemblés pour l'accueuillir. Il y avait des nains à perte de vue dans la pièce ; parmis eux se trouvaient quelques étrangers, qu'il s'agisse de commercants ou bien de visiteurs de passages ... Les grands piliers qui soutenaient la voute venaient découper la foule à intervals réguliers, et les nombreuses runes et effigies d'anciens seigneurs nains semblait rappeler l'héritage de la citadelle ...

Il était le seigneur d'Erebor ; le dernier descendant des Hauts Rois, et face à lui, son peuple était rassemblé.

Après une inspiration, Mazarbul leva les bras afin d'apaiser la foule et que tous puisse l'entendre. Sa voix s'éleva alors, forte et puissante, raisonnant sur les parois avoisinantes.

" Khazad ! [Nains Razz] Frère des mes frères, la companie envoyée en campagne dans les cités humaines voisines est enfin de retour ! Voici trois années que nous sommes partie, et vos frères qui sont de retour parmis vous ont connus l'aprêté des combats tel que notre peuple n'en avait plus vue depuis bien longtemps ...

Lorsque nous sommes parvenus à Grasgard, le village humain avait été la cible d'une première attaque, et les humains qui l'habitaient l'avait déserté ... Face à nous, deux berserkers noires s'avancèrent. Ne me demandez pas d'où vient cette engeance corrompue, je n'ai pour le moment aucune réponse. "

Mazarbul fit une courte pause, afin de reprendre son souffle et mesurer l'effet de ses parôles ... La foule était attentive, et tous attendaient la suite de son récit, aussi reprit il de la même voix forte et claire.

" Ils ont renié leurs ancètres et refuser toute présentation et diplomatie. Notre hérault fut blessé, et nos berserkers durent intervenir afin de maitriser les deux berserkers noires qui rompaient dans le sang les négociations."

Des murmures d'indignation s'élevaient de la foule, et la colère du peuple d'Erebor qui était rassemblé ici ne cessait d'enfler, si bien que Mazarbul dut à nouveau réclamer le silence ...

" Mes frères ! Il s'en suivit une bataille qui dura durant de nombreux mois, tandis que nous assiégeons le village afin de faire payer leurs insultes à ces nouveaux venus ... Ce siège fut terrible. Nos catapultes mirent à bas la pallissade que ces pleutres avaient dressé à la hate et détruisirent plusieurs des machines de guerre qui se trouvait à l'intérieur du village. Nos arbalétriers faisaient feu à l'intérieur de la ville, soutenus par les archers humains venus de Dale ... Les nains noires ripostaient, mais nous dominions cette première partie de la bataille ...

Nos berserkers et lanceurs de haches s'avancèrent alors en direction de la brèche creusée dans la pallissade ... Je me trouvais au milieu d'eux, entouré des membres de mon état major. "

A nouveau, la foule s'était tue, et les images de la bataille revenait à Mazarbul comme des voiles de poussières et de sang qui recouvraient ses yeux ... Il lui semblait entendre à nouveau les grondements des catapultes et les cris des blessés, l'acier des haches et des armures se rappelait à sa mémoire ; l'éclat du soleil qui se reflétait sur les rangs des combattants d'Erebor ... Assaillis de souvenir, l'héritier des Hauts Rois continuait son récit dans un silence mortuaire ...

" Les rangs de nos berserkers étincellaient sous le soleil, et les projectiles tiré de l'intérieur du village était de moins en moins nombreux tandis que sur nos arrières nos tireurs continuaient leur travail ...

Bientôt, nous fumes devant la pallissade et des rangs de berserkers noires s'alignèrent alors dans l'embrasure ouverte par nos catapultes. Nos lanceurs de haches firent leur travail et surgirent des flancs et recouvrant les nains noires d'une pluie d'acier à laquelle vint s'ajouter les projectiles venus de l'arrière ... Les rangées des nains noires étaient creusés de silon de sang et de mort ; nous étions animés de la colère provoquée par leurs insultes et ce jours là, pas un seul bras ne tremblait. "

Mazarbul ne put que s'arrêter alors, tandis qu'il revivait la bataille qu'il livrait encore quelques semaines auparavant ... Le son du cor venu de l'intérieur du village, les hordes de berserkers surgissant de la pallissade tandis que les berserkers d'Erebor s'élancaient au combat ... Et le choc, l'odeur apre du sang et les rugissements des combats ...

Son silence avait duré quelques secondes mais nul ne l'avait interrompue, la foule était conquise depuis les premiers mots de son récit, et tous les nains assemblés ici attendait la suite du récit ...

" Hmm ... De l'intérieur du village, le son d'un cor d'un cor se fit entendre par dessus le claquement des catapultes ... Ce signal de mort retentit quelques instants, puis les berserkers noires s'élancèrent de l'intérieur du village vers nos lanceurs de haches ... Ils étaient innombrables, une véritable horde furieuse et hurlante ... Nos berserkers réagirent à l'instant même ou le premier nain noire surgissait de la brêche de la pallissade, et comme un seul nain, nos haches se levèrent et tous nous nous ruèrent en avant ... Le choc fut terrible, l'acier rencontrant l'acier, déchirant la maille avant d'ouvrir des blessures mortelles des deux côtés ...

Les nains noires étaient toujours plus nombreux à sortir du village, mais nous tenions notre position et nos tireurs continuaient à harceler leurs arrières. Le combat n'était pas décidé, et malgré notre infériorité numérique nous ne cédions pas un pouce de terrain. "

A nouveau, au milieu des combats, le son du cor qui rugit et des hordes de berserkers noires qui surgissent des flancs ... Des hordes hurlantes et toujours plus pressantes tandis que le chant de l'acier qui rencontre la chaire ... Mazarbul revoyait le visage de Gurnik et d'Olgur lui intimant de rejoindre les arrières tandis que les combats ne faisaient qu'augmenter en intensité ... Mazarbul avala une nouvelle fois sa salive avant de reprendre le cours de son récit, et il sentait presque le gout du sang dans sa bouche ...

" Les réserves de nos ennemis étaient innombrables, malgré le lourd tribut prélevé par nos tireurs durant toute la durée des combats ... Une nouvelle fois, un cor résonna et de nouveaux berserkers surgirent sur nos flancs, se précipitant vers nous ... De la pallissade surgissaient toujours plus de nains noires ; ils semblaient dominées par une sombre folie et leur soif de sang était semblable à celle qui peut animer les orcs aux coeurs des combats ...

Gurnik et Olgur, deux membres de mon état major qui m'entouraient m'intimèrent de quitter le plus fort des combats et de rejoindre les arrières, ce que je fis avec la ferme intention d'y revenir soutenu par nos fantassins à hache qui manoeuvraient les catapultes.

Je n'en eu pas le temps. Nos tireurs concentrèrent leurs efforts sur les berserkers qui menacaient de prendre de flancs notre position, et les nains noires furent presque tous fauchés dans leur course, tandis que les survivants étaient accueuillis par nos berserkers. Au centre des combats, la rage des nains noires était décuplée par la présence de leur chef, et Gurnik mena une contre attaque afin de percer leur ligne et de l'atteindre ... "

Mazarbul s'arrêta un court instant tandis que le visage de son ami s'imposait à son esprit ...

" Je ne peux rien vous dire sur le duel qui s'en suivit, et tous les notres qui ont pu y assister sont morts à présent ; mais il s'agissait certainement d'un des plus grands duel de notre époque, voir d'un des plus grands duels que la Terre du Milieu est connue.

Le chef des nains noires n'était pas un adversaire à la portée du premier venue, mais Gurnik était plus fort encore. Après de longues minutes d'affrontement, la tête du chef des nains noires se détacha de ses épaules et le rugissement triomphant de Gurnik retentit ...

A cet instant, un espoir de victoire restait encore. Les nains noires sur les flancs n'étaient plus, et nos berserkers en réserves qui les attendaient chargèrent sur les côtés de la formation des nains noires tandis que nos tireurs reprennaient le tirs sur leurs position ... Privés de leur chef, nous avions bon espoir de les voir faiblir.

La rage des nains noires ne connu pas de terme, et après une hésitation, celui qui devait être le fils du chef de guerre se dressa parmit les siens et la fureur des combats s'intensifia encore ... "

Mazarbul laissa courrir son regard parmit l'assemblée, tandis qu'il entendait le son claire du cor de Gurnik résonné, comme la promesse d'un sacrifice.

" Mes frères, ce jours ci ; pas un seul de nos berserkers ne céda le terrain, pas un seul des notres ne déposa les armes ... Les nains noires étaient trop nombreux, leurs réserves inépuisables et considérable par rapport à nos effectifs pourtant important.

Gurnik menait toujours nos berserkers au coeur des combats, et nous pouvons être certain que sa hache prélevait un lourd tribut ... Il fit cependant le plus grand sacrifice qu'un membre de l'état major peut être amené à faire ... Le son de son cor résonna, trois brêves plaintes qui furent portée par le vent.

Nous en connaissions la signification.

Mes frères ! Gurnik et nos berserkers ont donné leur vie pour retenir la horde hurlante de nains noires ! Ils retinrent ces briseurs de pourparlers la hache à la main, seuls contre des adversaires inombrables ... "

La voix de Silk II avait encore gagné en puissance, si tant est qu'elle le pouvait ; et l'on pouvait sentir la colère qui l'avait animée pendant le trajet jusqu'à la citadelle resurgir à présent ...

" Des centaines d'entre nous ont donné leur vie afin de permettre aux troupes se trouvant sur les arrières de rejoindre le Mont Solitaire et de rapporter la nouvelle ... Les berserkers d'Erebor sont mort la hache à la main afin de protéger la vie de leur souverain ! "

" Voici mes frères le récit de cette campagne, où nous nous sommes trouvés face à face avec ceux qui ont renoncé aux noms de leurs ancètres ; ceux qui ont laissé une sombre corruption les dominer ! "

La colère de Mazarbul perlait à présent à chacun de ses mots, et l'on pouvait sentir comme elle avait eu le temps de se muer en une fureur sourde et silencieuse ... Peu à peu, elle gagnait l'ensemble de la salle et animait petit à petit les nains qui étaient rassemblés ici ...

" Jamais notre peuple n'a connu la pervertion ! "

La voix du nain résonna par dessus toutes les voix qui s'élevait peu à peu en des indignations et des manifestations de colère ...

" Je suis Mazarbul Silk II ; le seigneur d'Erebor et le souvrain de Dûm in Korn ! Je suis le dernier héritier des Hauts Rois ; et par mes ancètres, je ne serais pas celui qui laisserait la corruption gagner mon peuple ! "

Sur ces mots, la colère de l'assemblée explosa, tandis que leur souverain venait de conclure son récit. Les cris s'enflèrent alors, et d'un même élan ; un antique cris de guerre se fit entendre, résonnant de plus en plus fort jusqu'à ce qu'il se répercute en échos sur toutes les voutes de la citadelle ...

" Khazâd ai-mênu ! "

APrès quelques minutes, Mazarbul fit demi tours et quitta le hall en companie du Conseil des Anciens ... Des affaires importantes l'attendaient, et bien des choses restaient à être discutées ...


...




Dernière édition par Silk le Sam 29 Nov 2008 - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tetram

avatar

Nombre de messages : 115

~ Fiche ~
~ ~:
~ ~:

MessageSujet: Re: Ambassade d'Erebor, le Mont Solitaire   Sam 30 Aoû 2008 - 18:43


L’homme du Rohan était content que le retard ne pose aucun problème. Il s’approcha de la table en bois avant de dire :


A mon départ de Calemoras, tout allait bien, et j’espère que c’est toujours le cas à présent. En ce qui est de l’hiver nous ne nous en sommes pas trop mal sortit.

Il réfléchit quelques courts instants avant de continuer :

Mon Roi de ma pas ordonné de vous demander quelque chose et je suppose que si le besoin s’en fait sentir il n’hésitera pas à envoyer un pigeon voyageur.

Par contre il m’a dit de vous proposer notre aide si vous en avez besoin.


[hrp : économie modifié ; - 520 po et 2 fer ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silk

avatar

Nombre de messages : 2153

~ Fiche ~
~ ~: Nain
~ ~: Descendant du Roi sous la Montagne ; Maître Diplomate

MessageSujet: Re: Ambassade d'Erebor, le Mont Solitaire   Sam 6 Sep 2008 - 14:17

Guljin s'était levé et s'apprêtait visiblement à quitter l'ambassade en companie du rohirrim puisque l'entretien se terminait lorsque un cris nain repris par des milliers de gorges retentit et se fit entendre dans la pièce malgré les épais murs de pierres.

" Khazâd ai-mênu ! "

Les deux berserkers présents dans la pièce avait immédiatement réagis, saisissant les haches qui battaient à leur côtés tout en s'avancant vers la porte ... Visiblement, la citadelle était plongée dans une agitation qu'elle ne connaissait que très rarement et la protection des ambassadeurs étaient considérée comme primordiale pour les nains d'Erebor. L'un des berserkers ouvrit la lourde porte et s'avanca dans le couloir. Les cris se faisaient entendre plus distinctement à présent, et les vivas se succédaient sans interruption. Tandis que Guljin et le rohirrim sortait dans le couloir à leur tours, un lanceur de hache surgit de l'angle du couloi en s'exclamant,


" Le roi est là ! Notre seigneur est de retour ! "


Comme venant approuver ces mots, à nouveau les rugissements de la foule se firent entendre tandis que les cris de guerre étaient scandés par la foule ...


" Mazarbul ?! Et bien ! "

Guljin reprit rapidement ses esprits et il continua en se tournant vers le rohirrim à ses côtés.

" Et bien ... Je pense que nous pourrions nous rendre vers le premier hall afin de voir ce qu'il en est ... Je vais vous raccompagner jusque là bas, notre peuple à l'air d'y être réunis, et il s'agit également de la sortie de notre cité. "

Ainsi, les deux représentants s'avancèrent, toujours escortés de l'un des berserkers tandis que l'autre restait à l'ambassade afin d'en garder l'accès ...

Bientôt, la foule s'étendit devant eux, et Guljin reconnut au loin son mentor, Mornarin qui se dirigeait vers l'une des sorties du hall en companie de Silk II et Dorin III.


[Je me suis permis de faire sortir ton rohirrim de l'ambassade puisque notre entretien est terminé ; ca lie tout ca aux autres evenements, et tu es à la sortie d'Erebor Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silk

avatar

Nombre de messages : 2153

~ Fiche ~
~ ~: Nain
~ ~: Descendant du Roi sous la Montagne ; Maître Diplomate

MessageSujet: Re: Ambassade d'Erebor, le Mont Solitaire   Sam 29 Nov 2008 - 21:36

Citation :
"Les nains semblaient reclus. Le grand royaume d'Erebor semblait assoupis ...

La nouvelle s'était elle répandue dans la région ? A l'intérieur du Mont Solitaire, nul ne s'en préoccupait.
On se concentrait sur la santé intérieur des villes naines ; et partout, on se préparait à l'avenir ...


Nul affront ne reste impunie, et toute quiétude parvient un jours à son terme ...


L'heure était venue ; bientôt, les grands cors résonneront ..."


Extrait des Chroniques d'Erebor ; chapitre L'année recluse.


Une bourrasque de vent s'engouffra à l'intérieur de la citadelle tandis que les grandes portes d'Erebor étaient ouvertes ... Le soleil s'était déjà couché, et la lune prenait sa place peu à peu dans les cieux, posant une lumière diffuse sur les Monts du Fer.

Il y avait bien longtemps que les grands battants de la porte principale n'avait pas été ouvert, et on pouvait appercevoir entre eux ce soir là quelques silhouettes courtaudes revêtues de mailles.Trois berserkers se tenaient là et portaient chacun une torche qui venaient repousser les ténèbres.


A leurs côtés, Mornarin, Dorin III et Bararn se trouvaient là, tandis que devait eux ; Mazarbul Silk II était accroupis, un genou posé au sol devant lui.

Les trois amis du seigneurs d'Erebor semblaient perdus dans leurs pensées ... Le regard du vieux conseiller se perdait dans les cimes lointaines des Monts du Fer que l'on appercevait à l'est, tandis que Dorin III semblait écouter le chant du vent qui se courait entre les cimes du Mont Solitaire.

Seul Bararn laissait ses yeux courrir sur la cotte de maille de son seigneur. Les anneaux de métal s'entre croisaient tant et si bien qu'il était impossible d'en suivre les méandres. Ce soir là, ils renvoyaient les lueurs de la lune, mais Bararn se rappelait les avoir vu se tinter de sang et être parcemés de sillons vermeilles. Bararn en avait fait le serment silencieux ; la mort d'un nain ne resterait pas impunnie, et celles de ses amies seraient vengées de sa main, ou de celle de son seigneur. Jamais plus il ne resterait aux arrières tandis que ses frères donneraient leurs vies ...

Bararn se perdait dans ses souvenirs, et il ne prétait plus attention à Mazarbul qui peu à peu se redressait.

Devant le seigneur d'Erebor, plusieurs cages étaient posées sur la pierre, et dans chacune d'entre elles se trouvaient un des grands oiseaux d'Erebor.

Depuis plusieurs mois, ils s'étaient contentés de se faire portés par les vents qui parcourraient les montagnes ; mais bientôt, ils s'élanceraient à nouveau à travers les plaines des régions avoisinantes.

Après quelques derniers mots murmurés à l'oreille du rapace, le nain se redressa, et tandis qu'il étendait son bras, pointant son poing vers la lune ; l'oiseau déplia ses ailes et se dressa dans la nuit.

En quelques batements d'ailes, il s'était élancé et fendait les cieux.


A sa patte, le sceau royal d'Erebor venait cacheter quelques feuillets qui avaient été rédigé dans la soirée ... L'oiseau saurait trouver sa route ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kelgar

avatar

Nombre de messages : 57

~ Fiche ~
~ ~: Nain
~ ~:

MessageSujet: Re: Ambassade d'Erebor, le Mont Solitaire   Lun 2 Mar 2009 - 19:47

Un nain s’approche de l’ambassade et demande à l’un des gardes

Mener moi a votre ambassadeur ou a votre seigneur, dite lui que je suis kulmar voie-de-fer ambassadeur de Kurnag la ville du seigneur nain Kelgar Fafnir

Le nain n’était équiper que d’une simple petite ache de défense et ne portais aucune armure seulement un habit de sois.

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
je suis en premier lieu pasifique et je chercherais toujour a regler les querelle par la parole la sagesse me guide dans mes parole et me dis que la guerre n'est pas une solution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gandalf927.skyrock.com/
Silk

avatar

Nombre de messages : 2153

~ Fiche ~
~ ~: Nain
~ ~: Descendant du Roi sous la Montagne ; Maître Diplomate

MessageSujet: Re: Ambassade d'Erebor, le Mont Solitaire   Sam 7 Mar 2009 - 19:20

[HRP : L'ambassade d'Erebor n'est pas à l'extérieur de la cité, mais à l'intérieur, donc je considère que tu demandes ca en arrivant aux portes d'Erebor ; ce sera plus logique pour le dialogue Wink]

Les lourdes portes d'Erebor resplendissaient dans le soleil de cette fin d'après-midi lorsque l'ambassadeur de Kurnag parut. Le nombre de cité naine dans les Monts du Fer n'avait cessé de décroitre depuis des années et des années aussi une telle visite ne manquerait sans doute pas d'être bientôt connue dans toute la cité ...

Les quelques berserkers en faction à l'entrée de la ville observaient attentivement le nain qui s'approchait, même si le calme reignait depuis de nombreuses lunes aux alentours d'Erebor ; tous se préparaient à la tempête qui ne manquerait pas d'éclater ... Et la visite d'un nain inconnu pourrait être un signe annonciateur de changement.

"Salutations à toi Kulmar voie-de-fer. Sois le bienvenu à Erebor si tes intentions sont louables en tous points. Je vais te conduire de ce pas à l'intérieur et te guider jusqu'à l'ambassade ..."

Le capitaine de la petite troupe qui montait la garde à la porte fit alors une pause, semblant jaugé le nain qui lui faisait face afin de mieux choisir ses mots pour ne pas l'offenser ...

"Si je puis me permettre, vous devriez penser à saluer ceux a qui vous vous adresser ... Certains de nos diplomates tiennent à ce que les règles d'usage de notre peuple soient respectées."

Ainsi, les deux nains pénétrèrent à l'intérieur du Mont Solitaire. Après avoir parcouru les halls et les galeries jusqu'à l'ambassade, les deux nains s'arrêtèrent enfin devant une large porte à double battants encadrées par deux lanceurs de haches.

"Nous voici arrivés. Je suppose qu'il n'est pas nécessaire que je vous demande votre hache. Nous le ferions pour les représentants de tous les autres peuples, mais si celle ci n'est pas équilibrée pour le jet, ce ne sera sans doute pas nécessaire."

Le capitaine nain attendait manifestement une réponse de Kulmar tandis que les deux lanceurs de haches en faction devant l'ambassade observaient avec attention le nouveau venu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kelgar

avatar

Nombre de messages : 57

~ Fiche ~
~ ~: Nain
~ ~:

MessageSujet: Re: Ambassade d'Erebor, le Mont Solitaire   Mer 11 Mar 2009 - 12:58

Une fois arriver dans la ville kulmar fus étonner par la splendeur de la citer des nain, il savait qu’il allait arriver dans la plus grande et puissance citer des nain mais cette citer était la plus belle qu’il est jamais vu. Il s’arrêta peu après car on lui dit qu’il était peu nécessaire qu’il donne ses arme cependant celui si présenta ses arme et dit :

"Chez nous donner ses arme n’est pas une marque de honte mais une marque de paix je vous confis cette hache car je viens en paix de la par de mon seigneur pour conclure une alliance militaire avec votre seigneur, je veux aussi vous informer que le seigneur nain khazard est l’un de nos allier j’espère donc que se n’est point l’un de vos ennemie. Notre citer nain est très petite et avoir un allier comme vous serais des plus appréciable en ses temps sombre."

Ainsi parla Kulmar voie-de-fer en présentent son arme.

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
je suis en premier lieu pasifique et je chercherais toujour a regler les querelle par la parole la sagesse me guide dans mes parole et me dis que la guerre n'est pas une solution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gandalf927.skyrock.com/
Silk

avatar

Nombre de messages : 2153

~ Fiche ~
~ ~: Nain
~ ~: Descendant du Roi sous la Montagne ; Maître Diplomate

MessageSujet: Re: Ambassade d'Erebor, le Mont Solitaire   Dim 15 Mar 2009 - 14:24

Le capitaine hocha poliment la tête tandis que les lanceurs de haches qui encadraient la porte de l'ambassade restaient de marbre.

"Fort bien. Il s'agit plus d'une demande formelle que d'une réelle inquiètude soyez en assuré, mais elle fait partie des plus anciennes traditions de la diplomatie, et nous connaissons tous la valeur du passé."

Le nain prit respectueusement la hache du diplomate et sourit tout en continuant à hocher la tête poliment tendu que Kulmar continuait à parler. D'un ton tout aussi posé, le capitaine d'Erebor lui répondit ensuite en s'avancant vers la porte de l'ambassade.

"Nos diplomates serons ravis d'entendre votre proposition, et surtout heureux d'apprendre l'existence de votre ville non loin de là. Voici l'ambassade, suivez moi je vous pris."

Et le nain ouvrit la porte que gardait les lanceurs de haches et y pénétra.

A l'intérieur, un feu était allumé depuis peu et réchauffait la pièce taillé dans la pierre. Une large table occupait une bonne partie de la salle et un nain se trouvait derrière. Face au feu, il semblait plonger dans ses pensées lorsque la porte s'ouvrit. Se tournant vers les deux nains, Dorin invita d'un signe de tête le capitaine nain à prendre la parôle.

"Seigneur Dorin ; voici Kulmar voix de fer, ambassadeur du seigneur Kalgar Fafnir de la ville de Kurnag."

La voix forte du nain avait résonné entre les pierres mais lorsqu'il se tourna à demi vers Kulmar, il reprit en baissant légèrement la voix.

"Voici Dorin III, seigneur de Dûm in Korn et ami de Mazarbul Silk II, dernier héritier des Hauts Rois et souverain du Mont Solitaire."

D'un hochement de tête, Dorin remercia le capitaine qui s'eclipsa, laissant la son rôle de hérault pour retourner aux portes de la cité ... S'avancant doucement dans la salle, le vieux nain s'approcha du représentant de Kurnag et sourit doucement.

"Salutations voisin, soyez le bienvenu au Mont Solitaire ..."

Dorin III s'arrêta ... Une certaine fatigue pouvait se sentir dans sa voix, mais ses yeux brillaient toujours d'une sagesse sans bornes et une étincelle de malice brillait au fond de son regard.

"Le seigneur Silk II s'excuse auprès de vous, il devrait arriver dans quelques instants ... Une réunion du Conseil des Anciens se termine actuellement."

Observant Kulmar, Dorin III reprit avec un sourire.

"J'imagine que vous restaurez en parlant ne vous dérangera pas ... Après leur voyage les diplomates ne rechigne généralement pas à un peu de volaille et un peu de bière fraiche."

Invitant le nain à le suivre, il s'avanca alors vers la table ou quelques plats avaient été disposés, ainsi qu'un pichet et plusieurs choppes. Tandis qu'il s'avancait, Kulmar remarqua alors les deux berserkers qui se trouvaient dans la pièce, parfaitement immobile, mais malgré tout attentif à chaque mouvement, et prêt à réagir en cas de besoin. Tout en servant deux choppes de bière fraiche, Dorin III reprit.

"A propos de voyage, où se trouve donc la ville de Kurnag ? Les gardes m'ont rapidement dit que veniez d'une cité naine de la région, mais ce nom m'est inconnu ... Et je pensais connaître la géographie des environs."

Tout en approchant un des plats vers Kulmar, il l'invita d'un sourire à manger et parler.


[HRP : Tu devrais vraiment copier coller tes textes dans word, ou les relire en faisant gaffe à l'orthographe ; ce serait beaucoup plus agréable à lire Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kelgar

avatar

Nombre de messages : 57

~ Fiche ~
~ ~: Nain
~ ~:

MessageSujet: Re: Ambassade d'Erebor, le Mont Solitaire   Dim 22 Mar 2009 - 8:37




Kulmar entra dans l’ambassade avec le garde et y rencontra Durin III le nain était marquer par les âges, mais a kurnag on lui avait appris que les nain qui avait vu bien des hivers était souvent les plus sage et il fut flatté de l’accueil et s’inclina devant le sage.
Quand Durin lui proposa de se restaurer autour de viande et de bière kulmar ne rechigna pas
Et tous s’en installent il dit :

-Merci de votre accueil chaleureux Durin, je suis heureux de pouvoir manger a votre table, mais ne vous méprenez pas sur la longueur de ma route, la ville de kurnag se trouve entre la ville de Dale et la ville de Withibord, si vous avez eu tant de mal a localisé la ville c’est quelle est souterraine et elle ne possède qu’une seule grande porte a ras du sol, entre les arbres.

Puis il jeta un regard circulaire à l’ambassade et continua :

-Kurnag n’est pas aussi belle que Erebor, (car je dois l’avouer je n’ai pas vu une aussi belle citer dans tous les voyages que j’ai fais, c’est a chaque fois un régal pour les yeux d’un nain),
Mais c’est une citer cacher ou les nain peuvent venir se reposer en paix sans la peur d’une guerre a leur porte. Cependant sachez que tout pacifiques que nous somme nous pouvons avoir des ennemie et que nous avons besoin d’alliance militaire autour de nous.
C’est pour sa que je viens vous trouver, je voudrais au nom de mon seigneur conclure une alliance militaire avec vous.

Il marqua une pose ne savant pas comment dire la suite mais au bous d’une minute il reprit :

-Une dernière chose mon maitre, kelgar fafnir, est comme son nom l’indique descendant du seigneur elfe finiarel fafnir aujourd’hui disparu, et mon maitre voudrais reprendre la ville adal-mistril, pour l’instant il est en route pour régler sa pacifiquement mais si une bataille dois s’annoncer serer vous des notre ?

Puis il attendit la réponse de Durin III tout en buvant de la bière.


•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
je suis en premier lieu pasifique et je chercherais toujour a regler les querelle par la parole la sagesse me guide dans mes parole et me dis que la guerre n'est pas une solution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gandalf927.skyrock.com/
Azagal le nain

avatar

Nombre de messages : 23

~ Fiche ~
~ ~: Nain
~ ~:

MessageSujet: Re: Ambassade d'Erebor, le Mont Solitaire   Sam 18 Avr 2009 - 12:06

Au meme moment, azug et thor exténuer arrivèrent au mont solitaire, dans les rues de la ville un nain les aborda :

" Qui ait vous et que chercher maitres nains vous ci je ne suis pas indiscret ? "

Alors azug répondit poliment :

" Je suis azug et voici thor mon apprenti, nous cherchons l'ambassade mais dite moi cher nain on ne sait jamais rencontré avant ?

Le nain réflechit un instant et tout a coup ce rappela de son voisin qui était partit huit ans plus tot avec son neveu en quéte de son pére, alors il dit :

" C'est bien toi azug , j'te croyait mort aprés tout ce temps sans nouvelles, j'ai temps de question à te poser et ton neveu comment il va ?"


" Il va bien, ho mon cher nali , que je suis content de te voir aprés ses longues années .


" Entrée donc cher moi vous me raconterais vos aventures ."

Et la grande porte s'ouvrit et ils entrèrent et mangèrent . Aprés avoir raconter ses histoires de ces huit années passées, et azug raconta aussi la fondation de la ville de ruzul et pourquoi il était la avec un hochement de téte nali répondit :

" Et bien c'est une belle histoire que tu me raconte la azug , je vais tout de suite vous enmener à l'ambassade sans perdre un instant ."

Et il se leva et les guida jusqu'a l'ambassade et la il dit :


" Je ne peut pas aller plus loin azug , je te laisse à tes affaires maintenant, repasse cher
moi avant de partir . A plus tard azug ."

" Merci nali de nous avoir montrait le chemin et que tout les dieux te protége !! "

Et ils penetrérent dans l'ambassade et arrivèrent dans la salle d'entrée, la azug dit à un nain qui était présent :

" Je voudrais voir votre roi ou un responsable s'il vous plait ."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silk

avatar

Nombre de messages : 2153

~ Fiche ~
~ ~: Nain
~ ~: Descendant du Roi sous la Montagne ; Maître Diplomate

MessageSujet: Re: Ambassade d'Erebor, le Mont Solitaire   Sam 2 Mai 2009 - 20:25

[HRP :

Yop, désolé du temps avant la réponse.. Je répond à Kelgar dans la soirée en éditant ce poste.

Par contre Azakal faut pas abuser, fait comme chez toi dans ma ville surtout xD Premièrement, tu ne rentres pas dans la cité et dans l'ambassade sans passer un controle ; et je pourrais refuser que tu rentres ; deuxièmement, tu n'as pas a faire parler mes nains .. Si c'était des détails je pourrais l'accepter, mais la te faire conduire a l'ambassade et faire autant d'interaction c'est ridicule.

Alors voir un poste long ca fait plaisir, mais limite ton rp à tes personnages et à ce que tu peux attendre des miens sans dépasser les bornes des limites stp Wink

Silk, nain bougon Very Happy Qui aime les correcteurs d'orthographe ... [/hrp]


Edit d'un admin

Le petit Silk me demandant de donner mon avis, et je m'exécute^^
Sérieusement, il a raison. Je sais plus où Huruk avait expliqué cela pour éviter les conflits, mais il faut se rappeler que les villes sont séparées et ont été fermées, sans relations. Du coup, vous ne vous connaissez pour ainsi dire pas! Puis, même entre alliés, il est dur de laisser entrer quelqu'un juste car il a la bannière d'un ami Smile

Mais bon, c'est juste une remarque, souviens-t-en la prochaine fois. Tu débutes sur le forum, c'est normal Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azagal le nain

avatar

Nombre de messages : 23

~ Fiche ~
~ ~: Nain
~ ~:

MessageSujet: Re: Ambassade d'Erebor, le Mont Solitaire   Dim 3 Mai 2009 - 13:14

Désolé Silk je me suis emporté mais j'espere que ca n'empechera pas nos deux villes de discuter emsemble . C'est le premier forum auquelle je participe alors j'espere que vous ne m'en tiendrait pas trop rigueur merci d'avance .


Ps : mon nom c'est Azagal Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silk

avatar

Nombre de messages : 2153

~ Fiche ~
~ ~: Nain
~ ~: Descendant du Roi sous la Montagne ; Maître Diplomate

MessageSujet: Re: Ambassade d'Erebor, le Mont Solitaire   Lun 29 Juin 2009 - 14:30

A l'intérieur de l'ambassade, Durin III buvait à petite gorgée sa chope de bière, écoutant attentivement Kulmar. Le vieux nain souriait tranquillement, mais n'avait jusque la manifester aucune réaction pendant que son homologue parlait... Une proposition d'alliance et une demande de soutient vis à vis des elfes de la Forêt Noire... Voila une demande importante et particulière. Durin prit une dernière gorgée puis répondit doucement au nain qui luii faisait face.

"Je vais être franc avec vous Kulmar, vous m'êtes amical et apprendre l'existence d'une cité naine à seulement quelques lieues est pour nous tous une bonne nouvelle, soyez en certain. Mais nous faisons à peine connaissance, et vos demandes portent sur des sujets particulièrement sensibles. Jadis, tout nain qui se présentait à la coure du Haut Roi et qui demandait l'amitié du royaume naugrim était dès lors considéré comme un frère... Mais cet âge d'or est révolu depuis maintenant bien longtemps."

Durin prit une nouvelle gorgée de bière, et son regard sembla se voiler quelques instants tandis que ses traits se crispèrent.

"Vous avez certainement entendu dire que la corruption à toucher notre peuple... Des nains noirs sont présent à l'est des Monts du Fer, nul ne sait pour le moment d'où ils viennent ni réellement qui ils sont, mais cela n'importe que peu... Chacune de nos plus jeunes barbes n'attend qu'un jour, celui où elle maniera la hache contre cette engeance maléfique.

Ne croyez pas que je vous insulte, vous ne ressemblez certainement pas à ces êtres, où vous ne serez pas parvenu jusqu'ici en vie. Mais cela ne peut que nous inciter à la prudence."

Une nouvelle lampée de bière plus tard, et le vieux nain reprenait.

"Sceller une alliance n'est pas directement de mon ressort, votre proposition sera donc débattue et notre souverain vous donnera une réponse définitive d'ici quelques jours. Mais je ne pense pas que nous puissions tisser des liens aussi fort aussi rapidement. Vous pouvez être cependant certain qu'en cas de problème, nous n'hésiterons pas à vous prêter main forte, et que si un besoin quelconque se fait sentir, nous pourrons serons là pour vous."

Durin fit une courte pause, souriant à Kulmar afin de renforcer cette proposition d'amitié. Satisfait par sa boisson, il se renfonca dans son siège et joignit les mains devant lui avant d'aborder l'autre point.

"Pour ce qui est d'Adal Mistril... C'est un sujet délicat. Nous ne connaissons pas plus cette cité que la votre, et je pense qu'il serait préférable pour tous que tout cela se règle à l'amiable. Mais que désirez vous exactement ? Vous souhaiteriez gouverner une cité elfique ? Voila un souhait bien étrange.

Si les choses s'envenimaient et que toujours vous vous êtes montrer juste et droit, nous vous soutiendrons oui. Aucune armée ne saurait venir avec des intentions belliqueuses contre notre peuple et passer à proximité de nos demeures sans que nous ne réagissions. Mais les affaires de familles sont souvent compliquée... Et je ne suis pas sur d'en avoir bien saisit tous les tenants et aboutissants..."

Visiblement, Durin attendait des éclaircicements sur ce dernier point...

[HRP : Azagal, ce serait cool que tu modifis ton rp si jamais tu veux qu'on discutaille Smile
Et désolé pour les temps de rép..]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ambassade d'Erebor, le Mont Solitaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ambassade d'Erebor, le Mont Solitaire
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» La FMB à Mont st Guibert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu :: La Diplomatie :: Les Ambassades :: Nains-
Sauter vers: